Ours Mischa : l’autopsie révèle de nombreux sévices

PUBLICITE

L’ours Mischa est mort le 13 novembre 2019 au zoo-refuge La Tanière, où il était arrivé à la fin du mois de septembre sur ordre des autorités, après avoir été retiré à ses propriétaires, les époux Poliakov.

 

Le plantigrade était arrivé bien mal en point au refuge, mais les résultats de l’autopsie, qui viennent de tomber deux semaines après son décès, attestent de sévices réels et continus durant ses quinze années de captivité.

 

Source : One Voice

 

Patrick Violas, directeur de La Tanière, a déclaré dans les colonnes du Figaro :

 

Nous connaissions la maltraitance passive de ses anciens maîtres, mais nous sommes aujourd’hui en mesure de prouver les maltraitances actives qu’a subies Mischa.

 

Mischa souffrait d’insuffisance respiratoire, avait le museau dévoré d’asticots. Il pesait 160 kilos, contre les 250 kilos réglementaires pour un ours de son âge. Il présentait également une nécrose des phalanges, en lien avec « les conditions d’insalubrité et des installations dangereuses ».

 

Patrick Violas poursuit :

 

Les résultats de l’autopsie nous permettent de penser que Mischa a été battu. Ce que l’on peut dire, c’est que Mischa est mort parce que son larynx était déformé. Les troubles respiratoires des voies nasales et possiblement la chaîne qu’il avait autour du cou en étaient responsables.

 

Source : One Voice

 

Le rapport d’autopsie est indéniable :

 

Ses poumons ont été gravement endommagés par la présence de rouille partout dans son enclos. L’insuffisance respiratoire et l’état de ses poumons peuvent avoir été provoqués par le fait qu’il passait ses journées à lécher les barreaux rouillés de sa loge.

 

Enfin, Mischa souffrait de nombreuses tumeurs, comme l’indique Patrick Violas :

 

Ces tumeurs extérieures ne sont pas d’origine cancéreuse, mais inflammatoires. L’emplacement de ces deux tumeurs [sur la joue et le postérieur] laisse à penser que ces deux endroits sont ceux utilisés pour des coups, sur son postérieur et son visage, lorsqu’il ne réalisait pas le travail demandé.

 

Face à la situation sanitaire catastrophique de Mischa, La Tanière et l’association One Voice avaient enjoint les autorités à retirer en urgence les deux ours toujours aux mains des Poliakov, Glasha et Bonny. Lundi 25 novembre, les deux plantigrades ont été placés provisoirement dans un centre de soins adapté à leur état. Glasha présente notamment une tumeur oculaire. La Ministre de l’Écologie, Elizabeth Born, a elle-même commenté ce placement sur Twitter :

 

 

Mais la décision est loin de satisfaire Patrick Violas, car le placement est temporaire. Les ours restent aux mains des Poliakov.

 

Ce n’est pas ce que nous demandons et nous trouvons particulièrement inadmissible cette décision.

 

Un sentiment partagé par One Voice, qui conclut :

Tout est dans le mot provisoire… Glacha et Bony restent la propriété des dresseurs dont le certificat de capacité n’est même pas retiré… Quant aux autres animaux…

PUBLICITE