Ce petit chien retrouvé « en état de décomposition » dans le Hauts-de-France bouleverse la France

PUBLICITE

Orca, un chien de 2 ans, a vécu un véritable calvaire chez ses propriétaires, à Fourmies, dans les Hauts-de-France (59). L'animal a été retrouvé par les bénévoles de la SPA d'Hirson, dans l'Aisne, à la suite d'une signalement. Orca vivait dans un cabanon, seul, au fond du jardin. Corinne Flament, la responsable de la SPA de Hirson-Thiérache, confie :

 

Nous l’avons trouvé dans un cabanon, au milieu de ses excréments et de débris. Il n’avait ni à manger ni à boire. Nous avons été choqués par son état. Malgré sa douleur, malgré ses pleurs, il s’est levé quand nous sommes venus le voir. Il avait l’espoir de survivre.

 

Source : SPA d'Hirson

 

(Attention : certaines images sont difficiles)

 

La peau de l'animal, très abîmée, tombait en lambeaux, laissant sa chair et ses tendons à vif. Orca pourrissait tout simplement sur place. Le vétérinaire appelé en urgence n'a malheureusement eu d'autre choix que d'euthanasier le chien, pour abréger ses terribles souffrances. Chez les propriétaires d'Orca, plusieurs versions s'affrontent. Le chien aurait eu la gale, aurait été brûlé ou se serait battu avec un autre chien.

 

Source : SPA d'Hirson

 

Une enquête, confiée à la gendarmerie d’Avesnes, a été ouverte. Selon le journal L'Observateur, les enquêteurs parlent :

 

[d]’un manque d’hygiène mais pas de sévices ni d’acte de cruauté volontaire. Pour le moment nos investigations se poursuivent, mais on peut d’ores et déjà écarter ce soir que l’animal a été aspergé d’un produit chimique ou a été brûlé volontairement comme on a pu le lire sur les réseaux sociaux.

 

Source : SPA d'Hirson

 

Toujours est-il que l'état d'Orca, son isolement dans un cabanon insalubre, continuent de poser question. Du côté des associations, on demande à ce que justice soit faite. La Fondation 30 Millions d'Amis et la Fondation Brigitte Bardot ont déjà fait part de leurs intentions de se constituer partie civile si l'affaire devait arriver devant les tribunaux.

 

Les internautes s'en sont eux aussi mêlés, et une pétition, qui a déjà recueilli plus de 160 000 signatures, circule depuis quelques jours. Cliquez ici si vous souhaitez vous aussi manifester votre soutien. La SPA d'Hirson a cependant dû lancer un appel au calme, après un véritable déchaînement de violence à l'égard des propriétaires de l'animal.

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE