One Voice se mobilise pour les Choucas des tours

PUBLICITE

L’association One Voice a décidé d’attaquer quatre arrêtés préfectoraux en vigueur dans le Morbihan, les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Maine-et-Loire. Le but ? Faire immédiatement cesser les battages de masse des Choucas des tours, aussi appelés corneilles des clochers.


L’espèce est pourtant classée, en France, comme protégée et n’est pas considérée comme nuisible, mais les préfectures accordent des dérogations pour autoriser les abattages. Une situation tout bonnement inacceptable pour One Voice.


Ces oiseaux-là ne sont pas protégés par hasard ! Avec ses dérogations sur les Choucas des tours, chaque préfecture autorise donc en réalité ni plus ni moins leur extinction ! C’est toujours pareil : dès qu’il faut agir pour la planète, le climat ou les animaux, les intérêts humains privés passent systématiquement au premier plan, ruinant tout effort pour redresser la barre, tout espoir de changement.


Source : Pixabay


L’association rappelle par ailleurs que ces abattages visant à réduire les dégâts occasionnés par les animaux ne reposent sur aucune preuve scientifique solide. One Voice assure qu’elle se battra jusqu’au bout :


Nous demandons donc l’annulation et la suspension en urgence de ces quatre arrêtés qui autorisent un abattage massif et imminent de milliers d’oiseaux issus d’une espèce protégée. Rien ne justifie ces tueries légalisées qui interviennent en pleine période de nidification et d’élevage des petits !


Une première audience se tiendra à Nantes le 23 mai 2022, pour le cas du Maine-et-Loire. La seconde audience se tiendra devant le tribunal administratif de Rennes le 25 mai 2022, pour les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan.

PUBLICITE