One Voice attaque les arrêtés autorisant la chasse

PUBLICITE

L’association One Voice a décidé d’attaquer les différents arrêtés qui ont été pris pour accorder des dérogations aux chasseurs. L’association dénonce des arguments fallacieux pour justifier la pratique. Officiellement, la chasse est uniquement autorisée dans le cadre d’une régulation des espèces dites nuisibles et pouvant occasionner des dégâts sur les cultures.

 

Plusieurs audiences devront ainsi se tenir pour tenter de faire annuler ces arrêtés jugés caduques par l’organisation de défense des animaux. Le 25 novembre, une audience se tiendra pour remettre en cause l’arrêté pris en Haute-Vienne, devant le tribunal administratif de Limoges. Puis, le 26 novembre, devant tribunal administratif de Nantes pour les arrêtés concernant le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique et la Mayenne. Et enfin, le 27 novembre, devant le tribunal administratif de Lille, pour l’arrêté concernant le Pas-de-Calais.

 

Source : Pixabay

 

One Voice dénonce :

 

La suspension de tels arrêtés, si favorables aux intérêts des chasseurs dans une période si critique pour l’ensemble des Français est par-dessus tout, une question de vie ou de mort pour les individus concernés et leurs écosystèmes. Une annulation a posteriori ne permettra pas de réparer les « destructions » illicites qui seront réalisées. Et comme toujours, la justification d’une telle mesure à l’encontre des animaux n’est adjointe d’aucun élément de preuve de l’existence d’une surpopulation, de dégâts, ou même de l’espèce responsable de ces derniers… Enfin, les arrêtés, pris en toute hâte, ne respectent pas la procédure, car ils ont été publiés sans consultation publique.

PUBLICITE