Mulhouse : il risque la prison pour avoir noyé son chien

chien noyé Mulhouse
ADVERTISING

La décision du juge est tombée ce vendredi 5 avril, comme le rapporte France Info. Le propriétaire de Sam, un croisé Labrador de 2 ans seulement, devra comparaître devant le tribunal correctionnel.

 

Les faits remontent au 18 juillet 2018, alors que plusieurs riverains sont témoins de la noyade du chien. Un homme l'avait jeté dans l'un des cours d'eau de la ville. Ils contactent les pompiers, qui interviennent pour extraire le corps.

 

L'homme est interpellé le 27 juillet, et l'autopsie de Sam révèle que des coups avaient été portés au niveau de l'abdomen, entraînant une lente agonie du chien avant son décès.

 

En septembre dernier, un hommage avait été rendu à Sam, en attendant la décision de la justice. Plus d'une centaine de personnes s'étaient manifestées – parfois avec leur chien.

 

hommage à Sam

Source : France info

 

Le propriétaire du chien ayant reconnu les faits, le procureur avait réclamé une peine de 100 heures de travaux d'intérêt général ainsi qu'une interdiction d'adopter un animal pendant 5 ans.

 

Plusieurs associations de défense du droit animal se sont insurgées, réclamant une peine plus lourde. Maître Tabak, qui représente la SPA de Mulhouse, a plaidé pour une sanction exemplaire :

 

Monsieur reconnaît parfaitement les faits, avant la noyade il y a eu des coups de pied donnés au chien. Ensuite, il l'a noyé. Ce sont là des actes de cruauté totalement inadmissibles. Je considère qu'une peine de travail d'intérêt général n'est pas adaptée aux actes qui restent très graves.

 

L'avocat de l'association Brigitte Bardot, quant à lui, interpelle :

 

Est-ce que la cause animale animale est encore une cause secondaire, accessoire, qui ne mérite pas l'attention de notre juridiction ?

 

Le dossier a finalement été renvoyé devant le tribunal correctionnel, avec une audience prévue le 25 octobre 2019.

 

Le propriétaire de Sam encourt 2 ans de prison et une amende de 30 000 euros.

ADVERTISING