Mort de l’ourse Sarousse : l’avancée de l’enquête

ADVERTISING

L’enquête avance peu à peu dans la mort de l’ourse Sarousse, tuée le 29 novembre 2020 lors d’une battue au sanglier dans les Pyrénées espagnoles, comme le rapporte le site d’informations France 3.

 

Les enquêteurs espagnols ont déjà écarté la responsabilité du chasseur auteur du tir, considéré comme accidentel. Mais il reste à présent à déterminer s’il y a eu ou pas négligence lors de l’organisation de la battue dans un territoire connu pour être une zone d’habitat des ours et alors même que le chasseur n’a pris aucune mesure préventive pour ne pas se retrouve face à un plantigrade.

 

Source : Gobierno de Aragon

 

D’après les médias espagnols, le procureur en charge de l’affaire envisage d’engager la responsabilité pénale du tireur pour négligence grave. L’ours est en effet une espèce menacée et donc protégée. Sarousse est le troisième ours abattu au cours de l’année 2020. Originaire de Slovénie, elle avait été relâchée en 2006 dans les Pyrénées.

 

La présence de l’ours est un point de tension récurrent entre les associations de défense des animaux et les agriculteurs, ainsi que les chasseurs, qui y voient une menace.

 

 

ADVERTISING