Mort de l’ours Mischa

ADVERTISING

La Tanière, le zoo refuge qui avait accueilli l’ours Mischa après le sauvetage de ce dernier, a annoncé la mort du plantigrade le 13 novembre 2019 dans une vidéo publiée sur Facebook.

 

Patrick Violas, directeur de l’association, a expliqué que Mischa avait été endormi au début de l’après-midi afin d’être opéré. Mais au cours de l’opération, les vétérinaires, le cardiologue, l’échographe, ainsi que les membres de la Tanière en charge de l’animal lui ont découvert de nombreuses tumeurs, dont une au cerveau, à tel point que Patrick Violas confie :

 

On s’est demandé, durant l’opération, s’il ne valait mieux pas l’euthanasier pendant qu’il dormait. On ne pouvait pas laisser un animal comme ça continuer à souffrir. 

 

Mischa est décédé ce soir…

Alerte infos !
Mischa est décédé ce soir ..
Après une lourde opération, 7 vétérinaires, un cardiologue, un échographe et toute l’équipe la Tanière, l’ours Mischa n’a pas eu la force de se réveiller. Qu’il repose en paix avec dignité ! Un moment difficile pour tous !

Publiée par La Tanière – Zoo Refuge sur Mardi 12 novembre 2019

 

L’équipe a malgré tout procédé à tous les prélèvements nécessaires, mais Mischa, épuisé, n’a pas eu la force de se réveiller.

 

Lors d’un entretien avec le journal Le Parisien, le directeur de la Tannière a déclaré :

 

Tout ce qui pouvait être fait l’a été. Mais son état était encore bien plus grave. Seule consolation, il a reçu des soins et de la nourriture adaptée ces deux derniers mois avec nous. Ses difficultés respiratoires étaient notamment liées à une inflammation de la trachée, certainement conséquence de l’utilisation de la chaîne.

 

Source : One Voice

 

L’association One Voice a décidé de porter plainte contre le vétérinaire ayant délivré l’autorisation de travailler à Mischa quelques jours avant que l’ours ne soit confié au refuge.

 

Difficile de croire qu’il était en bonne santé quand on sait dans quel état on l’a récupéré quelques jours plus tard.

 

Patrick Violas, très ému dans la vidéo, conclut, avec aussi beaucoup de colère :

 

Il faut que ça serve de leçon. Pour sortir ses collègues de là-bas. Monsieur le Préfet, prenez la décision de les sortir. Pour les amener chez nous ou ailleurs, peu importe. Sortez-les de là-bas. On ne peut pas laisser un animal dans cet état-là. Ne perdez plus de temps avec les experts, les procédures.

 

En effet, les propriétaires de Mischa, les époux Poliakov, possèdent deux autres ours, Bony et Glasha.

ADVERTISING