Mort de Daphne Sheldrick, qui a consacré sa vie à sauver des éléphants en Afrique

ADVERTISING

Daphne Sheldrick, grande figure de la protection des éléphants en Afrique, est décédée le 12 avril 2018, à l'âge de 83 ans. Née au Kenya en 1934, elle a mené pendant plus de 40 ans un combat pour venir en aide aux petits éléphanteaux orphelins. Angela Sheldrick, sa fille, a déclaré à l'AFP :

 

Daphne est décédée dans la soirée du 12 avril au terme d'une longue bataille avec le cancer du sein, une bataille qu'elle a finalement perdue. Son héritage est incommensurable et son décès aura un large retentissement en raison de son succès sans égal dans la conservation de la nature au Kenya.

 

Source : David Sheldrick Wildlife Trust

 

Aux côtés de son mari, David Sheldrick, elle a dirigé de 1955 à 1976 le parc national Tsavo. Elle y a croisé la route de nombreux animaux malheureusement orphelins, qu'elle a élevés et réhabilités.

 

À la mort de son époux, en 1977, elle a fondé le David Sheldrick Wildlife Trust (DSWT), à Nairobi, au Kenya, où elle a ouvert un orphelinat pour éléphants. L'établissement a depuis connu une renommée mondiale, et chaque année, des milliers de touristes s'y pressent pour observer les petits éléphanteaux, veillés et soignés par leurs gardiens.

 

Source : David Sheldrick Wildlife Trust

 

Daphne Sheldrick est parvenue, après 28 ans de recherche, à recréer le lait maternel indispensable à la survie des petits. Son travail lui a valu d'être décorée en 2006 par la reine Elizabeth.

 

Les méthodes de l'orphelinat, où les gardiens dorment parfois aux côtés de leurs protégés, ont permis de sauver plus de 230 animaux, qui ont pu être réintroduits par la suite dans la nature, une fois l'âge de deux ans atteint.

 

Source : David Sheldrick Wildlife Trust27

 

Le site du DSWT a également tenu à rendre hommage aux efforts de Daphne :

 

Daphne vivait aux côtés des éléphants, et a appris à lire dans leurs coeurs, de la même manière qu'ils lisent dans les nôtres. Elle comprenait leur fragilité, leur intelligence, leur capacité à aimer, à pleurer, à guérir, à se soutenir les uns les autres, et elle a partagé ces leçons avec le monde.

 

N'hésitez pas à venir en aide à l'association en parrainant, par exemple, un de leurs pensionnaires.

 

À l'heure actuelle, les populations d'éléphants d'Afrique sont en net déclin, décimées par le braconnage qui continue de faire rage. Selon les estimations, leur nombre s'élèverait à 415 000 alors que chaque année, près de 30 000 d'entre eux sont tués.

 

Via : Fondation 30 Millions d'Amis

ADVERTISING