Montpellier : chasse interdite sur les terrains municipaux

ADVERTISING

La ville de Montpellier a décidé d’interdire la chasse sur les terrains municipaux de la commune, comme le rapporte le site d’informations 20 Minutes. Les conventions passées auparavant avec les chasseurs ont ainsi été résiliées.

 

Eddine Ariztegui, membre du Parti animaliste et adjoint au maire de Montpellier, a porté le projet. Il explique :

 

Pour redonner aux Montpelliérains la possibilité de se réapproprier les espaces naturels. Beaucoup n’osent plus se promener ou faire du vélo, de peur de se recevoir une balle.

 

Un choix partagé par le maire de la ville, Michaël Delafosse (PS) :

 

C’est un choix pour la sécurité des habitants, des promeneurs, ainsi que du respect des animaux.

 

 

Si la chasse sur les terrain publics est donc suspendue, les chasseurs pourront toujours chasser sur les terrains privés. Bien entendu, cette décision n’a pas fait que des heureux. Jean-Pierre Gaillard, le président de la Fédération des chasseurs de l’Hérault, a déclaré :

 

Nous avons découvert cela dans la presse. Avec Philippe Saurel (divers gauche), on travaillait en bonne intelligence à la fin de son mandat. On étudiait les nuisances de part et d’autre. Nous avons été surpris. On aurait très bien pu trouver un accord, pour que deux jours par an, il y ait de la chasse, et les 363 autres jours, les gens puissent se promener.

 

Ce qui inquiète en particulier les chasseurs est la prolifération des sangliers, qui risquent de provoquer des nuisances. Jean-Pierre Gaillard ajoute :

 

Nous en avons attrapé 183 en deux ans. Si on ne les avait pas repris, il y aurait 1000 sangliers dans la ville de Montpellier ! 

 

Eddine Ariztegui, en raison de ses prises de position, a été la cible de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux.

ADVERTISING