Marseille : une maison de retraite pour chiens policiers

PUBLICITE

La première maison de retraite pour chiens policiers a ouvert à Marseille au début du mois de septembre 2021. Comme l’explique le journal d’informations 20 Minutes, ce sont plusieurs policiers marseillais qui sont à l’origine du projet. Le financement participatif a permis de financer l’établissement, dont la conception a germé dans la tête de ses créateurs il y a plusieurs années.
 
Cinq box sont mis à disposition des chiens. L’un d’eux est actuellement occupé par Erros, qui, en raison de son caractère, n’a malheureusement pas pu rejoindre une famille après huit années de bons et loyaux services. David Rodriguez, chef de la brigade cynophile des Bouches-du-Rhône, explique :

 

C’est l’âge où ils ont assez travaillé, où ils commencent à moins pomper, c’est-à-dire respirer fort les odeurs.

 

Source : C.Delabroy/20 Minutes

 
Seul Stéphane de Mendonsa, policier de son état, a réussi à se faire accepter par Erros, et chaque jour, il vient lui rendre visite pour s’occuper de lui. Stéphane de Mendonsa confie :

 

Ils donnent tout pour nous, pour la Nation, ils méritent au moins une fin de vie digne.

 

La maison de retraite a été bien équipée : des brumisateurs ont été installés dans les box pour rafraîchir les chiens durant l’été, et des sols antidérapants ont été placés dans les box, dont un est médicalisé. La structure, qui a coûté 40 000 euros, se trouve juste à côté du chenil qui accueille les autres chiens policiers du département. Cette maison de retraite n’est destinée qu’aux chiens de la brigade cynophile de Marseille. David Rodrigez ajoute :

 

Le fonctionnement nous oblige à avoir des maîtres policiers qui s’en occupent sur leur temps libre. [On espère] qu’un jour l’Etat prenne à bras-le-corps cette question des chiens policiers à la retraite.

PUBLICITE