Marseille : l’association One Voice se mobilise pour l’éléphante Tania

ADVERTISING

L'association One Voice a porté plainte le 5 juin 2019 auprès du procureur de la République de Marseille contre le cirque Europe, propriétaire de l'éléphante Tania, comme le rapporte le site d'informations 20 Minutes.

 

Source : Le Parisien / Sébastien Blonde

 

L'organisation a porté plainte pour mauvais traitements et demande la saisie "en urgence" de l'éléphante, à titre provisoire. One Voice explique :

 

L’éléphante est privée de tout contact avec ses congénères et ne jouit d’aucun enrichissement du milieu nécessaire à son bien-être. [Elle] détenue dans des conditions contraires à ses besoins, […] couchée sur un sol caillouteux dans des espaces privés de tout enrichissement.

 

Source : One Voice

 

One Voice dénonce également les spectacles où Tania n'est pas attachée, contrairement aux exigences en vigueur, mettant en péril la sécurité des spectateurs. Enfin, l'état sanitaire de l'éléphante est très préoccupant : très maigre, victime de stéréotypie – des comportements compulsifs et répétitifs traduisant un profond mal-être –, elle supporte très mal la captivité.

 

Source : One Voice 

 

En 2013, Tania s'était échappée et avait tué un octogénaire d'un coup de trompe. Le propriétaire du pachyderme avait finalement été relaxé et n'avait pas été inculpé pour homicide involontaire.

 

One Voice a déjà milité pour la libération de plusieurs éléphants de cirque. L'association s'était notamment mobilisée pour Maya, une éléphante de 50 ans qui a passé la plus grande partie de sa vie en captivité. En 2018, l'organisation avait finalement eu gain de cause, et Maya avait pu rejoindre un parc animalier.

ADVERTISING