Marineland : naissance de trois oursons

ADVERTISING

La naissance de trois oursons polaires au Marineland d’Antibes inquiète les associations de défense des animaux. L’événement a été annoncé par le parc lui-même dans un communiqué le 27 janvier 2020, comme le rapporte le journal belge Le Soir.

 

Les trois bébés sont nés à la fin de l’année, entre Noël et le Nouvel an, mais le Marineland a préféré attendre avant de l’annoncer. En effet, le taux de mortalité des oursons après la naissance est très élevé : 50 %. Pascal Picot, directeur général, explique :

 

On ne peut les voir qu’à la caméra, sans les toucher ni les approcher. On pense qu’ils pourraient sortir pour la première fois de leur tanière fin mars ou début avril. C’est la maman, Flocke, qui les allaite. C’est un accouplement naturel, sans aucune intervention humaine.

 

Source : Marineland

 

C’est la seconde portée de Flocke au Marineland d’Antibes. En 2014, elle avait donné naissance à Hope, petite oursonne partie pour la Suède après son sevrage.

 

Mais l’arrivée des trois oursons ne fait pas que des heureux, et des associations de défense des animaux ont manifesté leur préoccupation. L’association C’est Assez dénonce déjà régulièrement les conditions de vie des ours polaires dans le parc. Elle déclare notamment :

 

Mettre un ours polaire dans un enclos est une hérésie. 

 

Source : Marineland

 

Le Marineland réfute cependant toute accusation de maltraitance, arguant que l’enclos des ours est parfaitement adapté à leur mode de vie, correctement réfrigéré, et que les animaux disposent de grottes de glace et de piscines d’eau de mer à 14°.

 

Le parc rappelle aussi régulièrement qu’il participe à un programme de sauvegarde de l’ours polaire, aujourd’hui placé sur la liste des espèces vulnérables par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

ADVERTISING