L’orque au destin le plus tragique de l’histoire est en train de mourir

ADVERTISING

Tilikum, l'orque mâle du parc américain SeaWorld rendu tristement célèbre par le documentaire Blackfish, est en train de mourir, a rapporté TMZ.

 

tilikum-9Source: @NewsWorks

 

Une infection des poumons

 

Atteint d'une maladie bactérienne attaquant ses poumons, son état de santé déclinerait de jour en jour. Âgé de 36 ans, l'orque serait aujourd'hui dans un état léthargique et les médicaments administrés ne feraient aucun effet.

 

Les responsables du parc SeaWorld d'Orlando se sont montrés pessimistes quant à ses chances de survie. Ils ont expliqué à TMZ :

 

Nos vétérinaires font leur possible pour accompagner Tilikum dans la maladie, et la lui rendre plus confortable.

 

seaworld-1Source: @TheIndependent

 

Rendu fou par la captivité, il a causé la mort de trois personnes

 

En 1983, Tilikum a été arraché à sa famille et condamné à une existence de misère dans un environnement qui ne répond en rien à ses besoins naturels.

 

Rendu fou et psychotique par les conditions de captivité, l'orque a causé la mort de trois personnes. En 2010, il a noyé une dresseuse qui travaillait avec lui.

 

tilikum-seaworld-1Source : @Blackfish

 

Pesant près de cinq tonnes, Tilikum est l'un des plus gros orques maintenus en captivité. Suite à ses aggressions meurtrières, le pauvre animal a été écarté des spectacles et laissé seul dans un bassin.

 

tilikum-seaworld-3Source : @YouTube

 

L’image aérienne ci-dessous, prise au parc SeaWorld d'Orlando, montre le triste sort réservé aux orques dans les parcs de divertissement.

 

Dans la nature, les orques sauvages nagent en effet plus de 150 kilomètres par jour et plongent souvent jusqu’à 200 mètres de profondeur.

 

tilikum-12Source: @Peta2

 

Si comme nous, vous pensez que le maintien en captivité de ces animaux est digne d’un autre âge, vous pouvez signer la pétition lancée par l’association PETA ici ainsi que celle qui appelle à la fermeture du Marineland d’Antibes, en France.

 

 

*      *      *

 

Sur le même sujet

 

Il met 1 million de dollars sur la table et demande la libération de tous les orques en captivité

 

ADVERTISING