Lolita, « l’orque la plus solitaire du monde », ne quittera finalement l’aquarium de Miami

ADVERTISING

Le 12 janvier, au grand dam des défenseurs de la cause animale, la cour d'appel fédérale de l'Etat de Floride a statué que Lolita, une orque femelle, devrait rester à l'océanarium de Miami où elle est retenue en captivité depuis près de cinquante ans.

 

Engagé par la Fondation PETA en 2015, le procès avait été pourvu en appel après avoir été rejeté par un tribunal de première instance. PETA a mis en avant le fait que Lolita est une espèce menacée et qu'elle devrait être de ce fait placée dans un sanctuaire au lieu de rester en captivité.

 

La Fondation a également ajouté que l'orque était retenue dans des conditions déplorables, en faisant notamment référence à la taille de son aquarium (le plus petit utilisé pour une orque dans tous les Etats-Unis), à la solitude (à la suite de la mort de son compagnon il y a 38 ans), et aux blessures causées par les dauphins qui partagent son espace vitale.

 

Source : Associated Press

 

Toutefois, devant tant d'éléments prouvant que les orques n'ont rien à faire dans ce type d'établissements, la cour d'appel a tout de même rejeté la requête de la Fondation, stipulant que prononcer un jugement en faveur de PETA compromettrait la recherche. Selon l'agence Reuters, ils ont conclu que "Les preuves […] ne permettent pas d'établir que les conditions de captivité de Lolita constituent un risque pour sa santé".

 

Jared Goodman, directeur du droit animal pour la Fondation, a déclaré :

 

Ce jugement condamne une orque intelligente, isolée et en détresse à une vie d'abus physiques et psychologiques, et à être confinée dans une prison de béton minuscule sans famille, ni amis, ni liberté.

 

PETA a annoncé qu'elle ferait probablement de nouveau appel à cette décision, et que la communauté soutenait la cause de Lolita.

 

miami seaquariumSource : Dauphins Libres

 

Lolita, aussi connue sous le nom de Tokitae, est en captivité depuis 47 ans. Elle a été capturée à l'état sauvage sur les côtes de Washington alors qu'elle n'était qu'un bébé. Surnommée "l'orque la plus solitaire du monde", et âgée de 51 ans, est la plus vieille orque vivant en captivité.

 

A l'époque, elle avait été achetée par le Miami Seaquarium et avait rejoint Hugo, une orque mâle qui avait, lui aussi, été arraché à l'océan en 1968. Ils ont partagé leur bassin pendant 10 ans avant qu'il ne meurt d'un anévrisme causé par des coups de tête répétés sur les bords de la petite piscine.

 

Source : FreeLolitaTheOrca/Twitter

 

Depuis ce jour, Lolita vit seule. Un sort cruel pour cet animal très sociable doté d'une grande intelligence, qui devrait vivre dans un banc d'orques, au milieu de ses congénères. Son bassin ne répond pas aux normes établies par la loi pour une orque de sa taille. Avec ses 10 mètres de largeur et 6 mètres de profondeur, c'est le plus petit bassin d'orque des Etats-Unis. Des conditions de vie épouvantables si l'on considère que les orques peuvent parcourir plus de 160 km en une journée, et plonger à près de 60 mètres de profondeur dans l'océan.

 

Mais outre les procès et les nombreuses protestations de PETA, l'ouragan Irma a également soulevé des inquiétudes quant au sort de Lolita. Les directeurs de l'océanarium ont pris la décision de ne pas la déplacer de son aquarium, bien que Miami se trouve sur la trajectoire de l'ouragan, et ils auraient également menti sur l'état de son bassin sur les réseaux sociaux.

 

Après la mort de Tilikum, l'orque au destin tragique découvert dans le documentaire Blackfish, Lolita est devenue le nouveau visage de la libération des orques aux Etats-Unis. Les Etats et les entreprises du pays se sont engagés à ne plus élever d'orques en captivité, il ne nous reste donc plus qu'à espérer que Lolita pourra à nouveau nager dans les eaux azures de l'océan.

 

En France, de nombreux parcs retiennent encore des cétacés, comme le Marineland d’Antibes ou le Parc Astérix. Il existe divers moyens d’agir. Diffuser l’information est capital, tant une grande partie du public ignore encore les conditions de vie des animaux dans ces parcs. Vous pouvez également signer cette pétition qui demande la fermeture du parc Marineland.

 

Depuis le mois de janvier 2018, le Conseil d'Etat a annulé l'arrêté interdisant la reproduction des dauphins en captivité, pris par Ségolène Royale le 3 mai dernier. Si vous aussi vous souhaitez mettre un terme à la captivité des orques et des dauphins, signez la pétition de C'est Assez ! en cliquant ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING