Loire-Atlantique : amende pour être allée abreuver ses chevaux

ADVERTISING

Une jeune fille a écopé d’une amende de 135 euros pour être allée abreuver ses chevaux en plein confinement au Pouliguen, en Loire-Atlantique, comme le rapporte le site d’informations du journal Ouest France.

 

Malgré son attestation, et alors que son pré se trouvait à 500 mètres de chez elle, les forces de l’ordre qui l’ont sanctionnée n’ont rien voulu entendre. La fonctionnaire qui a verbalisé l’adolescente estimait que nourrir ses animaux ne faisait pas partie d’une urgence vitale et ne justifiait pas une sortie. La famille de la jeune fille a d’ores et déjà fait savoir son mécontentement :

 

Si nous ne nourrissons pas ni n’abreuvons nos chevaux, ce serait de la maltraitance animale. Donner à boire à des chevaux ce n’est pas vital pour nous mais c’est vital pour eux. Ce qui est incroyable c’est que nous avons appelé le commissariat pour contester ce PV et le fonctionnaire que nous avons eu en ligne a été très compréhensif avec nous.

 

Source : Pixabay

 

Le commissariat de La Baule n’a pas souhaité commenté cette affaire dans les médias. La famille de l’adolescente a déjà affirmé qu’elle contesterait l’amende si elle devait bel et bien leur parvenir.

ADVERTISING