Loir-et-Cher : des pigeons condamnés à mourir emmurés

ADVERTISING

Le 23 février 2021, une entreprise a posé un grillage de protection au niveau des gouttières de l’église de Souesmes. But de l’opération ? Empêcher les pigeons de s’introduire dans l’édifice et de le dégrader. Mais un problème est rapidement apparu. En effet, certains animaux étaient à l’intérieur de l’église au moment de la pose du grillage, comme le rapporte le journal La Nouvelle République.

 

Source : Beatrice Ceretti

 

Depuis, les oiseaux sont prisonniers, sans eau ni nourriture. Une dizaine de pigeons seraient ainsi à l’intérieur, selon plusieurs témoignages. Jean-Michel Dézélu, le maire de Souesmes, affirme avoir déjà essayé de venir en aide aux oiseaux :

 

J’ai contacté  l’office français de la biodiversité. J’ai fait venir les pompiers avec la grande échelle…

 

En vain. Les oiseaux fuient à l’approche des pompiers. Les pigeons sont ainsi condamnés à une lente agonie.

 

(Image d’illustration : Beatrice Ceretti)

ADVERTISING