L’homme qui a tué 9 chiens et affamé 13 autres vient d’être arrêté. Il risque la prison

PUBLICITE

Le 6 avril 2017, les autorités de la ville de Stratford, dans l'État de New York, aux États-Unis, ont fait une terrible découverte, après une perquisition dans la maison d'un éleveur de Dogues de Bordeaux, Bentley Valdez.

 

chiens-affamés-condamnation-valdez-bentley-1Source : ABC News

 

Les cadavres de neuf chiens ont ainsi été retrouvés dans des chenils. Treize autres animaux étaient dans un état critique, et l'un d'entre eux, hélas, est mort quelques heures plus tard chez le vétérinaire.

 

chiens-affamés-condamnation-valdez-bentley-2Source : Four Legged Friends and Enemies

 

Le propriétaire des Dogues de Bordeaux s'est lui-même rendu à la police le soir même. L'éleveur semblait pourtant faire preuve de bonne volonté quelques mois plus tôt. En effet, Karen Jaquay, qui travaille au service des animaux de la ville de Stratford, explique que lors de sa première visite, en juillet 2016 :

 

[Il] a tout nettoyé, a déclaré tous les animaux. Durant un moment, les chiens étaient en excellente santé.

 

chiens-affamés-condamnation-valdez-bentley-3Source : Four Legged Friends and Enemies

 

Hélas, tout s'est dégradé au mois de décembre 2016. Bentley Valdez a complètement négligé ses animaux, totalement livrés à eux-mêmes. Les chiens étaient mal nourris, et certains d'entre eux sont hélas morts de faim. Karen Jaquay continue :

 

Ça me rend triste que ces pauvres bébés aient dû vivre tout ça. Ça sentait la mort. Voilà, c'était exactement ça.

 

chiens-affamés-condamnation-valdez-bentley-4Source : Four Legged Friends and Enemies

 

Bentley Valdez fait désormais face à des charges d'actes de cruauté envers un animal. Il est accusé d'avoir laissé à l'abandon ses 22 chiens. Il a pu ressortir de prison après avoir payé sa caution et est désormais en attente de jugement.

 

chiens-affamés-condamnation-valdez-bentley-5Source : Four Legged Friends and Enemies

 

Regardez la vidéo du sauvetage :

 

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE