L’histoire fascinante de l’alimentation de nos chats et de nos chiens depuis l’Antiquité

ADVERTISING

Il existe aujourd'hui des centaines de solutions plus ou moins adaptées pour nourrir nos animaux de compagnie. Au fil des dernières décennies, les nutritionnistes sont parvenus à élaborer des recettes qui répondent à toutes les envies et à tous les besoins de nos amis à quatre pattes.

 

Mais les repas des chats et chiens de compagnie n'ont pas toujours été faits de "croquettes" ou de "pâtées"… Retour sur deux millénaires d'évolution.

 

1. Pendant l'Antiquité, "l'animal ne doit jamais avoir faim"

 

Mosaïque d'Alexandrie, IIIème siècle ap. JC.

 

Dans la Rome Antique, les chiens étaient avant tout des chasseurs, combattants ou gardiens mais pouvaient aussi être des animaux de compagnie – certains allaient même jusqu'à les parfumer et les parer de bijoux. Selon leur rôle et la classe sociale de leur maître, leur repas variait, mais tous étaient le plus souvent bien nourris. Une règle, très répandue à l’époque, stipule d’ailleurs clairement que « l’animal ne doit jamais avoir faim ». De la soupe de pain au lait de brebis jusqu’aux meilleures pièces de viande, ils ne devaient manquer de rien.

 

Dans les foyers les plus humbles, les repas étaient plus simples, puisque principalement composés des restes de table des humains.

 

Menu type pendant l'Antiquité : restes de table, os à ronger, soupe de pain.

 

2. Au Moyen-Âge, un menu unique apparaît

pet-food-évolution-2

 

Les repas à base de pain, souvent donnés aux chiens pendant l’Antiquité, sont restés populaires pendant le Moyen-Âge, puisque plus abordables et bon marché que la viande, permettant aux chiens de vivre, même si pas forcément de vivre bien. Seuls les chiots en bas âge, nourris avec des compléments en lait, et les chiens de chasse, qui étaient occasionnellement nourris de viande avant les battues, échappaient à ce régime "unique".

 

Menu type au Moyen-Âge : mélange de farines de froment, d'orge et de seigle, viande occasionnelle.

 

3. À partir du 19e siècle, la nourriture devient plus industrielle

pet-food-évolution-13

 

Si l'alimentation à base de pain a perduré jusqu'au début 19e siècle, elle a commencé à disparaître dans les décennies qui ont suivi, pour être remplacée par une alimentation plus réfléchie et adaptée aux besoin de chacun. Au cours du siècle, le régime "mixte" conseillé pour un chien domestique, consiste en une dose de viande de cheval, une dose de farine de froment, le tout bouilli avec des légumes et servi à raison d'environ 300g par jour.

 

Dans les années 1860, James Spratt, aujourd'hui connu comme l'inventeur du "pet food" (formule qui désigne l'alimentation moderne des animaux de compagnie), crée les premiers biscuits pour chien, les "Spratt's Meat Fibrine Dog Cakes". Ceux-ci, composés de céréales, de légumes et de viande de boeuf, étaient chers et peu accessibles pour les classes modestes de la population. Cependant, c'était le début d'une alimentation "stéréotypée" qui perdure encore de nos jours.

 

pet-food-évolution-4

 

Au 20e siècle, la nourriture pour animaux a dû s'adapter une fois de plus aux consommateurs, et devenir plus rapide à préparer et plus pratique. Alors que les aliments en conserve étaient incontournables jusque dans les années 1950, les croquettes sèches, commercialisées pour la première fois en 1956 se sont ensuite imposées.

 

Menu type aux 18e et 19e siècles : viande principalement de cheval cuite ou crue et pain bouilli ou conserves.

 

4. Et qu'en est-il de nos jours ?

pet-food-évolution-5

 

De la soupe au pain et au lait servie dans l'Antiquité aux croquettes et boîtes de conserve actuelles, l'alimentation de nos compagnons a énormément évolué. Cependant, ils ne sont pas nécessairement mieux nourris pour autant.

 

Si la qualité des ingrédients utilisés dans l'élaboration de leurs repas est sans conteste bien meilleure qu'il y a quelques millénaires, les processus d'élaboration et de conservation ne sont pas sans risque. Et la nourriture industrielle est largement décriée depuis plusieurs décennies, et une alimentation plus saine et naturelle est revenue au goût du jour.

 

À l'instar de leurs propriétaires, peut-être que nos amis les bêtes reviendront bientôt à une alimentation plus simple, saine et naturelle.

 

Retrouvez la version complète de l’article sur Hector Kitchen, le nouveau service qui vous permet d’offrir la meilleure alimentation à votre animal. Hector Kitchen vous propose d'établir son profil nutritionnel dès maintenant en cliquant ici !

 

* * *

 

Cet article a été rédigé en association avec la clinique vétérinaire du Pont de Neuilly et le site Pet in the City, partenaires de Hector Kitchen.

 

new banniere

ADVERTISING