L’expert du trafic d’ivoire Esmond Bradley Martin a été retrouvé assassiné dans sa maison au Kenya

PUBLICITE

C'est une bien triste nouvelle pour les défenseurs de la cause animale. Samedi 3 février 2018, le géographe et conservationniste américain Esmond Bradley Martin, expert du commerce de l'ivoire et des cornes de rhinocéros, est décédé dans sa maison de Nairobi, au Kenya.

 

Source : Getty Images

 

L'homme, qui a été retrouvé à l'âge de 75 ans par sa femme dans leur maison située à Lang'ata, un quartier de la ville, présentait une blessure à l'arme blanche au niveau du cou. Les enquêteurs envisagent la piste d'un braquage bâclé.

 

Ancien émissaire des Nations Unies spécialisé dans la conservation des rhinocéros, il était mondialement connu pour son travail sur le marché noir du commerce d'ivoire et de cornes de rhinocéros, effectué sous couverture.

 

Juste avant sa mort, il écrivait ses recherches après un voyage en Birmanie.

 

Selon BBC News, le chercheur avait passé des dizaines d'années à risquer sa vie pour photographier et récolter des données sur le commerce de l'ivoire et des cornes de rhinocéros, fréquentant des milieux clandestins sous couverture afin de garantir l'exactitude de ses résultats.

 

A l'occasion de voyages en Chine, au Vietnam ou encore au Laos, il se faisait passer pour un acheteur et se renseignait sur les prix du marché noir.

 

Source : The Times

 

Il était venu au Kenya pour la première fois en 1970, époque à laquelle les éléphants étaient tués en masse pour leur ivoire.

 

Toujours affublé d'un mouchoir de poche coloré, l'homme, dont le style raffiné marque encore les esprits, est décrit comme passionné et déterminé. Très estimé par la communauté, il aimait aller droit au but et entreprendre ses recherches avec toute l’opiniâtreté qu'on lui conférait.

 

Jane Goodall, primatologue, éthologue et anthropologue britannique, a souhaité faire part de son chagrin à l'annonce de son décès :

 

Je connais Esmond Bradley Martin depuis des années. L'annonce de sa mort a été un terrible choc. Son engagement inépuisable dans la lutte contre le commerce illégal d'ivoire est sans égal. […] Sa ténacité et son courage étaient sans limites, et son travail a incontestablement contribué à l'arrestation de nombreux trafiquants, et à la survie de beaucoup d'éléphants. C'est d'autant plus tragique que sa mort survient peu de temps après celle de Wayne Lotter en Tanzanie l'année dernière, un autre homme qui a lutté inlassablement contre le commerce de l'ivoire.

 

Le travail d'Esmond Bradley Martin a notamment permis d'inciter la Chine à interdire le commerce de cornes de rhinocéros dans les années 1990, ainsi que la vente locale d'ivoire, une mesure qui est entrée en vigueur cette année. Depuis, cette forme de commerce illégale a drastiquement diminué.

 

PUBLICITE