Les tortionnaires d’un chien aveugle viennent d’être condamnés. Le tribunal tout entier applaudit

PUBLICITE

(Attention : certaines images peuvent choquer.)

 

Deux hommes originaires de Redcar, en Angleterre, ont plaidé coupables dans une terrible affaire de cruauté animale. D'après le vétérinaire qui s'est occupé du chien, il s'agit du pire cas de maltraitance qu'il a eu le malheur de voir en 30 ans.

 

dog_scamp_murder_trial_4Source : RSPCA

 

Michael Heathcock, âgé de 59 ans, affirme que son chien, Scamp, était aveugle et sourd. Il ajoute que l'animal peinait aussi à utiliser ses pattes arrière et qu'il était devenu incontinent. Face au coût élevé de l'euthanasie, Michael Heathcock, accompagné de Richard Finch, 60 ans, a décidé d'abréger lui-même les souffrances supposées de Scamp.

 

Les deux hommes se sont emparés d'un marteau et de clous, puis ont emmené l'animal en pleine forêt, où Michael Heathcock lui a enfoncé un clou dans le crâne. Il a fallu six coups de marteau pour que la tige en métal transperce la tête de Scamp. Richard Finch, qui faisait le guet, a encouragé son ami à commettre ce crime atroce.

 

dog_scamp_murder_trial_3 Source : North News & Pictures Ltd

 

Scamp ne bougeait plus lorsque les deux hommes l'ont jeté dans un trou, persuadés que l'animal était mort.

 

Le chien a cependant été secouru quelque temps plus tard par un couple en balade dans les bois. Encore en vie, Scamp implorait et gémissait sous le tas de terre recouvrant le trou où il avait été enterré.

 

dog_scamp_murder_trial_2Source : RSPCA

 

Hélas, l'animal respirait à peine et a dû finalement être euthanasié par un vétérinaire afin de mettre un terme à sa souffrance incommensurable.

 

Michael Heathcock et Richard Finch ont tous les deux été arrêtés et accusés de cruauté animale. Les deux hommes ne pourront plus jamais posséder d'animal. Ils ont également été condamnés à quatre mois de prison – ils ne passeront sans doute que deux mois derrière les barreaux.

 

Anna Turley, membre du parlement et elle-même originaire de la ville de Redcar, milite depuis très longtemps pour l'application de peines plus sévères à l'encontre des tortionnaires d'animaux. Si elle se félicite de ce verdict, elle confie malgré tout au journal The Guardian : 

 

Je suis contente qu'ils aient été condamnés à la prison pour ce qu'ils ont fait, mais la punition n'est pas encore suffisante au regard de la gravité du crime. Le juge a les mains liées par les actuelles directives concernant l'application de ce genre de peine, et [les deux hommes] ne feront sans doute que deux mois de prison. Je continuerai à faire pression pour que mon projet de loi soit entendu, afin de faire passer la peine maximum de six mois à cinq ans.

 

dog_scamp_murder_trial_1Source : RSPCA

 

Michael Heathcock, qui a partagé la vie de Scamp pendant 16 ans, affirme avoir fait ce qu'il pensait de mieux pour l'animal.

 

À l'annonce du verdict, des manifestants et des défenseurs du droit des animaux, présents dans le tribunal, ont applaudi à tout rompre.

 

En France, l’article 512-1 du Code pénal prévoit une peine maximale de deux ans de prison accompagnés de 30 000 euros d’amende pour les tortionnaires d’animaux. Une peine insuffisante au regard des sanctions réservées à d’autres délits.

 

La Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition pour demander que l’article 512-1 du Code pénal soit révisé et que les sanctions soient aggravées. Pour la signer, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

 

* * *

 

Sur le même sujet

Tout le monde doit signer cette pétition pour plus de sévérité contre la cruauté envers les animaux

 

PUBLICITE