Les fermes à fourrures interdites en Norvège d’ici 2025

ADVERTISING

Lundi dernier, le gouvernement norvégien a annoncé sa décision d'interdire l'élevage d'animaux à fourrure d'ici à 2025 sur son territoire. Un grand pas pour la cause animale, et pour ce pays autrefois producteur numéro un mondial de peaux de renard.

 

Source : Clic animaux

 

Dimanche dernier, c'est grâce au Parti libéral, très engagé pour le bien-être animal et l'environnement, que cette proposition a vu le jour au sein de la nouvelle coalition, composée notamment des conservateurs de la première ministre, Erna Solberg, et des populistes du Parti du progrès.

 

Ce sont près de 200 à 250 fermes qui seront démantelées progressivement d'ici à 2025. Selon le ministère de l'agriculture, elles représentent l'élevage de 610 000 visons et 150 000 renards.

 

Source : HEIKO JUNGE / SCANPIX NORWAY / AFP

 

Pour les scientifiques et la population du pays, cela fait bien longtemps que le combat a commencé. Comme le rapporte Le Monde, 68% des habitants de Norvège seraient opposés à la fourrure. Les chiffres le prouvent d'ailleurs : 99% du commerce de fourrure en Norvège est rendu possible grâce à l'exportation, notamment dans des pays comme la Russie et la Chine (premier producteur mondial).

 

Siri Martinsen, vétérinaire et directrice de la NOAH, la plus grande ONG pour la protection animale du pays, déclare soulagée :

 

C’est une grande victoire pour les animaux et ceux qui se battent pour les défendre. Le personnel politique a enfin écouté la majorité de l’opinion publique et des scientifiques, qui considèrent qu’il s’agit d’un secteur désuet et cruel.

 

Même si la proposition doit encore être votée par le parlement norvégien, sept sur neuf des formations politiques du pays y ont déjà émis un avis favorable. Il s'agit donc d'une "formalité". Quant aux compensations financières apportées aux fermes démantelées, elles seront mises en place en parallèle du processus d'interdiction.

 

L’institut vétérinaire norvégien et l’association vétérinaire norvégienne sont eux aussi d'accord, pointant du doigt les conditions de vie plus que déplorables des animaux présents dans ces fermes. Outre leur élevage très largement contesté par les défenseurs des animaux, c'est également le manque d'humanité qui est ici remis en cause :

 

Nous dénonçons les très mauvaises conditions de détention des animaux, qui ne sont pas compatibles avec leurs besoins physiologiques.

 

Source : inhabitat

 

Grâce à cette décision, la Norvège rejoint des pays comme le Royaume-Uni ou encore l'Autriche et l'Allemagne, qui ont déjà voté cette mesure, et laisse présager de belles victoires à venir pour la cause animale. En effet, si les pays donnent l'exemple en faisant de la défense des animaux une conviction politique, des marques de prêt-à-porter telles que Gucci et Guess s'engagent déjà pour une démarche commerciale sans fourrure.

 

En plus de boycotter tout article fabriqué à partir de fourrure animale, nous vous invitons à signer la pétition initiée par la Fondation 30 millions d'amis ici demandant la fermeture des fermes à fourrure en Europe ainsi qu'un étiquetage détaillé pour tous les produits en fourrure importés (précisant le nom scientifique et vulgarisé des espèces animales, le pays d'élevage, la méthode de mise à mort).

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (il va adorer) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING