Les chevaux sauvages auraient disparu depuis très longtemps selon des scientifiques

ADVERTISING

Une étude publiée dans la revue Science le 22 février 2018 est venue mettre à mal une idée pourtant jusque-là admise : les chevaux de Przewalski, considérés comme les derniers chevaux sauvages du monde, seraient en réalité d'anciens chevaux domestiqués retournés à la nature.

 

Source : Haut Torenc

 

Sandra Olson, co-auteure des travaux de recherche et conservatrice à l’institut de la biodiversité et du musée d’histoire naturelle de l’Université du Kansas, explique :

 

C’était une énorme surprise. […] Cela signifie qu’il n’y a plus de chevaux sauvages sur Terre et c’est ça qui est triste.

 

Les scientifiques basent leurs résultats sur des fouilles menées à Botai et à Krasnyi Yar, au nord du Kazakhstan. Ils y ont trouvé des traces de domestication du cheval remontant à plus de 5000 ans.

 

Source : Alan Outram

 

Les chercheurs ont également découvert des os et des dents. Après analyse ADN, les restes ont montré que les chevaux de Przewalski descendaient en réalité des chevaux de Botai, premiers chevaux domestiqués par l'homme. Dans un communiqué, le CNRS a déclaré :

 

L’origine des chevaux domestiques modernes doit être recherchée ailleurs.

 

Pour autant, cette découverte ne doit pas changer les efforts de préservation de l'animal, comme l'explique Beth Shapiro, professeure d'écologie et de biologie évolutive à l'université de Californie de Santa Cruz :

 

Remplacer le mot "sauvage" par "naturel" est un changement sémantique qui pourrait mieux refléter leur évolution historique mais ne devrait pas changer leur statut. Nous devrions continuer à protéger les chevaux de Przewalski comme une population de chevaux sauvages.

 

Source : Mark Ralston AFP

 

Découvert tardivement, en 1879 en Dzoungarie par Nikolaï Mikhaïlovitch Prjevalski, un explorateur russo-polonais, le cheval de Przewalski a été chassé en masse afin d'approvisionner les zoos du monde entier en poulains, au point qu'en 1969, l'espèce a été considérée comme éteinte dans  la nature.

 

Des programmes de réintroduction ont été mis en place afin de renverser la tendance, et l'on compte aujourd'hui 1700 individus dans le monde. Plusieurs troupeaux évoluent à l'état semi-sauvage, dans des espaces clos, comme en Mongolie ou en Chine.

 

À l'heure actuelle, le cheval de Przewalski est malheureusement considéré comme une espèce menacée.

 

Via : 20 Minutes/Futura Sciences

ADVERTISING