Les autorités ont saisi le chien de cette famille pour une raison révoltante. Et il risque l’euthanasie

PUBLICITE

MISE À JOUR, 29/07/2016

 

Par chance, Hank a miraculeusement fait l'objet d'une exception. Après étude de son cas, et bien que son appartenance à une race interdite ait été confirmée par un expert, le Conseil de Belfast a annoncé tout récemment qu'il sera grâcié et rendu à sa famille sous certaines conditions. Une excellente nouvelle !

 

*      *      *

 

ARTICLE ORIGINAL

 

C'est une histoire choquante s'il en est.

 

Le 14 juillet dernier, alors qu'ils regagnent leur domicile du centre de Belfast, en Irlande du Nord, Leonard Collins et Joanne Meadows découvrent un mot sur leur porte.

 

En entrant chez eux, c'est le choc : Hank, leur chien bien-aimé n'est plus là.

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-2Source : @Save Hank

 

La note sur la porte est signée de la police, elle explique que Hank a été saisi par les autorités. Son crime ? Être un Pitbull.

 

Car en Irlande du Nord, comme dans tout le Royaume-Uni, le Dangerous Dogs Act mène la vie dure à certaines races de chiens désignées comme intrinsèquement dangereuses.

 

Cette loi entrée en vigueur en 1991 rend en effet illégale la possession de chiens dits "dangereux", comme les Pitbull Terrier,  les Tosas ou encore les Dogues argentins.

 

Pourtant, Hank n'est même pas un Pitbull. Selon son humain, qui l'a adopté voilà deux ans, alors qu'il n'était qu'un chiot, Hank serait un croisé  Staffordshire Bull Terrier-Labrador.

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-1Source : @Save Hank

 

Mais surtout, c'est le plus adorable des compagnons. Il passe ses journées à dormir sur le canapé, adore jouer avec sa famille depuis qu'il est tout petit et fuit les chats comme la peste.

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-6Source : @Save Hank

 

Leonard Collins explique à BBC News :

 

Il est extrêmement affectueux, il n'a jamais montré de comportements agressifs. Il est très joueur et c'est un membre de la famille. Mes neveux et nièces l'adore et mon père prend plaisir à se promener avec lui. 

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-3Source : @Save Hank

 

Mais pour les autorités, cela importe peu : Hank ressemble à un Pitbull et la loi les interdit.

 

Au moment de la saisi (probablement suite à une délation), les forces de l'ordre étaient venus en grand nombre. Comme s'il s'agissait d'une bête sauvage et sanguinaire, pas moins de huit policiers et quatre agents spécialisés dans le contrôle d'animaux étaient présents.

 

Depuis près d'une semaine, Leonard et Joanne sont ainsi sans nouvelles de leur compagnon. Les autorités locales se sont contentées d'affirmer que le chien était bien traité et que "tous ses besoins [étaient] satisfaits" mais ont refusé toute demande de visite.

 

Le couple s'inquiète :

 

Hank souffre d'une affection cutanée et il n'a pas son traitement avec lui, nous ne savons pas où il est ni ce qu'il lui arrive. 

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-4Source : @Save Hank

 

Le pire, c'est que Hank risque aujourd'hui l'euthanasie. Si les autorités jugent, après examens et relevé des mesures physiques de l'animal, qu'il entre bel et bien dans la catégorie des chiens interdits, il sera très probablement mis à mort.

 

Leonard Collins et Joanne Meadows ont ainsi fait appel de la décision et se battront prochainement au tribunal pour que Hank leur soit rendu.

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-5Source : @Save Hank

 

Le couple a lancé une pétition sur Change.org qui a déjà récolté plus de 100 000 signatures. Leonard et Joanne veulent non seulement de tout coeur récupérer leur chien bien-aimé mais également attirer l'attention sur l'absurdité de la loi qui permet aux autorités de briser aveuglement des familles pour une raison absurde.

 

Car on ne le répètera jamais assez, les chiens "méchants" ou "dangereux" n'existent pas. Tout dépend de l’éducation, de la tendresse et de l’amour qu’un animal reçoit durant sa vie…

 

Pour signer la pétition, c'est ici.

 

Via : @TheDodo & @BBC News

PUBLICITE