Les animaleries ne proposeront plus que des animaux abandonnés en Californie

ADVERTISING

En Californie, une nouvelle loi contre les usines à chiens, à chats ou encore à lapins, ces grands complexes où les animaux sont produits à la chaîne dans des conditions indicibles, oblige désormais les animaleries à proposer des chiens ou chats abandonnés, comme le rapporte le journal L'Express.

 

À compter du 1er janvier 2019, les magasins devront donc se conformer à ce texte, qui entend favoriser l'adoption d'animaux de refuge, encore beaucoup trop nombreux.

 

Source : Reuters

 

La loi, appelée Pet Rescue and Adoption Act, a été proposée par Patrick O'Donnell, membre de l'Assemblée de Californie, et signée en octobre 2017 par le gouverneur de l'État de Californie, Jerry Brown. Une feuille d'informations sur la loi expliquait :

 

Dans beaucoup de cas, les usines à chiots hébergent les animaux dans des conditions insalubres et surchargées, sans la nourriture, l'eau, la socialisation ou les soins vétérinaires nécessaires.

 

Le texte oblige les propriétaires d'animaleries à fournir un suivi détaillé de chaque animal. En cas de refus, les propriétaires s'exposent à une amende de 500 dollars (un peu moins de 440 euros).

ADVERTISING