Les aigles dressés par la police des Pays-Bas « renvoyés » pour mauvais résultats

ADVERTISING

La police néerlandaise a décidé de remercier ses aigles dressés pour intercepter des drones volant au-dessus de zones interdites. Motif du licenciement ? Un comportement dissipé, qui ne garantit pas une réaction appropriée hors des terrains d'entraînement. Les rapaces, dressés par la société Guard from Above, avaient été mobilisés par deux fois, à Bruxelles et Rotterdam, sans pour autant entrer en action.

 

Source : George Gobet

 

En réalité, la formation des oiseaux, chère et compliquée, ne permet pas de justifier leur emploi, d'autant que celui-ci reste aléatoire. Ajoutez à cela la demande relativement limitée d'interception des drones ; pour la police des Pays-Bas, le jeu n'en valait pas la chandelle. Les aigles avaient pourtant fait le buzz lors de leur entrée en fonction, quelques mois plus tôt.

 


Source : George Gobet

 

Les rapaces n'ont pas été les seuls à être renvoyés : des rats destinés au dépistage des explosifs, de matières illicites ou de restes humains ont eux aussi été "licenciés". Face à la difficulté de former ces animaux, la police a préféré retourner à des moyens plus conventionnels. Les rapaces et les rongeurs ont bien évidemment été confiés à des personnes en mesure de s'occuper d'eux.

 

L'année dernière, l'armée de l'air française s'était elle aussi dotée d'aigles détecteurs de drones. À voir si elle aura plus de succès que la police néerlandaise.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING