Le premier sanctuaire pour éléphants va bientôt ouvrir ses portes en France

ADVERTISING

Le projet leur tenait particulièrement à cœur. Sofie et Tony Goetghebeur, deux anciens soigneurs du zoo d'Anvers (Belgique), ont enfin reçu le feu vert des autorités sanitaires françaises pour ouvrir un sanctuaire destiné aux éléphants en Haute-Vienne. Une première en France, qui peut se targuer d'avoir un soutien de poids en la personne d'André-Joseph Bouglione,  le petit-fils de Joseph Bouglione, directeur du cirque éponyme.

 

Source : Radio France

 

L'idée a commencé à germer lors de leur travail au zoo. À la suite d'un voyage à travers les États-Unis, l'Europe, et l'Asie centrale, le couple décide de poser ses valises en 2015 dans le Limousin, à Saint-Nicolas Courbefy. Tony explique :

 

Ici, c'était l'équilibre parfait. Le prix du terrain était le moins cher. En plus, le climat est idéal pour les éléphants. Ni trop chaud, ni trop froid.

 

Source : Radio France

 

Mais le projet ne s'est pas concrétisé sans mal. Tous deux néerlandophones, Tony et Sofie se sont d'abord heurtés à la barrière de la langue, puis de l'administration française. Leur sanctuaire, baptisé Elephant Haven, ne compte pour le moment qu'une dizaine de bottes de foins dans l'attente du premier animal, dont l'arrivée est prévue pour 2018.

 

Les éléphants pourront ainsi évoluer sur un espace de 29 hectares, en toute liberté.

 

Source : Radio France

 

Elephant Haven peut compter sur le soutien indéfectible d'André-Joseph Bouglione, qui a fait du renouvellement du cirque traditionnel son cheval de bataille. Pour lui, les animaux n'y ont plus leur place, et des solutions alternatives doivent être trouvées. D'autant que désormais près de 80 % des Français se disent favorables à la cause animale.

 

Source : BuzzArena

 

André-Joseph Bouglione confie ainsi :

 

C'est notre futur public, dans dix ans, ce seront les gens qui amèneront peut-être leurs enfants au cirque. Et si eux condamnent l'exploitation commerciale des animaux, il faut anticiper cette situation, et essayer de créer une transitionSi l'État décide un jour de faire voter une loi contre l'exploitation des animaux, on ne saurait pas quoi en faire. Cela provoquerait de véritables drames. On serait obligé, au bout d'un moment, d'euthanasier tout un cheptel.

 

Elephant Haven est donc une initiative particulièrement bienvenue, même si le chemin est encore long avant l'arrivée du premier pachyderme. Vous pouvez d'ores et déjà les soutenir en cliquant ici pour faire un don.

 

Via : France Bleue

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING