Le nombre de chasseurs s’effondre en France malgré les démentis des associations de chasseurs

ADVERTISING

Aujourd'hui, un peu plus d'un million personnes détiendraient un permis de chasse en France, selon les comptes de la Fédération nationale des chasseurs. Pour d'autres, ce chiffre atteindrait péniblement la barre des 900 000 individus.

 

Si ce nombre peut paraître relativement important, il traduit pourtant une baisse significative du nombre de chasseurs en France depuis une trentaine d'années. En 1975, l'Hexagone comptait 2 400 000 millions de chasseurs, mais depuis, l'hémorragie est demeurée constante, avec une perte de 2 à 3 % des effectifs par an, comme le rapporte Armand Farrachi, contributeur pour le Nouvel Observateur.

 

Source : Randonner.fr

 

Si le nombre de personnes passant leur permis de chasse est en augmentation depuis 2010, avec environ 20 000 nouveaux détenteurs, ce pic d'intérêt ne compense pas la chute globale des chasseurs, qui, aujourd'hui, représentent environ 1,5 % de la population totale française.

 

Malgré tout, il semblerait que ces chiffres soient gonflés par les associations de chasseurq, afin de masquer leur perte de vitesse évidente et leur manque de popularité grandissant au sein des Français, "en comptabilisant plusieurs inscriptions comme plusieurs individus, beaucoup s’inscrivant dans plusieurs départements", comme le précise Armand Farrachi.

 

Source : La Dépêche

 

Une portion infime, donc, mais qui n'en a pas moins un poids politique important. Lors de la campagne présidentielle de 2017, les candidats, de François Fillon à Emmanuel Macron en passant par Benoît Hamon, tous ont tenté de toucher cet électorat plutôt de droite. Le candidat socialiste confiait même :

 

Je m’inscris dans une démarche qui veut articuler les intérêts des êtres vivants et ceux de l’environnement dont ils dépendent, pour mieux les protéger. Et les chasseurs n’ont pas forcément des objectifs fondamentalement opposés à cette démarche, comme par exemple quand il s’agit de préserver l’environnement ou l’habitat naturel de la faune sauvage qui reste indispensable à la pratique de leur loisir.

 

Source : Notre-planete.info

 

Les chasseurs disposent de nombreux arguments pour justifier leur activité : régulation des espèces, notamment de nuisibles, protection de la biodiversité, caractère sportif, tradition séculaire, amour de la nature…

 

Pour les opposants à la chasse, cet argumentaire ne tient pas. Le Rassemblement pour une France sans chasse (RAC) oppose d'abord tout simplement la souffrance des animaux traqués et abattus. Aujourd'hui, la chasse ne peut être considérée que comme une activité récréative et est tout à fait dispensable, qui ne justifie pas la mort du gibier destiné à la consommation.

 

Source : La Meuse.be

 

D'après l'association, 40 millions d'animaux sont tués chaque année par les chasseurs en France. Un préjudice écologique considérable, aggravé par l'utilisation de balles en plomb responsable de saturnisme chez certaines espèces comme les canards. Enfin, la chasse représente un danger pour les humains eux-mêmes, exposés à un coup de fusil malheureux lors de la saison de la chasse en forêt.

 

Le RAC propose ainsi certaines solutions, qui, sur le long terme, finiraient par aboutir sur l'abolition totale de la chasse en France. Parmi ces propositions, l'interdiction de chasser le dimanche et la suppression du statut de "nuisible", qui permet de justifier l'abattage systématique de certaines espèces.

 

Via : Le Nouvel Observateur

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING