Le ministre Nicolas Hulot appelle une « grande réflexion » sur le bien-être animal pour mieux protéger les animaux

ADVERTISING

Dans une interview accordée au journal Le Nouvel Obs du jeudi 30 novembre, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, est revenu sur ses différents chevaux de bataille. Parmi eux, la condition animale en France.

 

Source : Sipa

 

L'homme politique, qui estime que l'animal a une conscience, souhaite "conduire bientôt une grande réflexion sur la condition animale avec le ministre de l’Agriculture". Les positions du ministre ne sont pas une surprise. Nicolas Hulot a régulièrement évoqué son aversion pour la corrida, la chasse ou la présence d'animaux dans les cirques. Cependant, il précise :

 

Si vous me demandez mon sentiment sur l’utilisation des animaux sauvages dans les cirques, évidemment ça ne me plaît pas. Mais je préfère mener une réflexion globale plutôt que de l’interdire d’un coup.

 

Source : PETA

 

Le ministre estime cependant que l'opinion publique a évolué sur la question, et que le moment est venu, à présent, de remettre en cause des traditions, dont bien évidemment la corrida, qui n'ont plus lieu d'être dans notre "civilisation. Il veut malgré tout veiller à ménager certaines susceptibilités pour éviter de "stigmatiser", même si à ses yeux, il est plus que temps désormais de les remettre en question.

 

Au sujet de la chasse, Nicolas Hulot poursuit :

 

À partir du moment où l’on doit tuer un animal, il faut limiter au maximum sa souffrance. Certaines pratiques, comme la chasse à courre, prolongent l’agonie et le stress de l’animal. Cela me heurte profondément.

 

Source : Cirques de France

 

Un avis que ne semble pas partager le président Emmanuel Macron, qui assurait encore les chasseurs de tout son soutien au début du mois de novembre. Du côté des circassiens, on s'était déjà insurgé début septembre contre les propos du ministre, qui déjà à l'époque dénonçait la captivité des animaux sauvages. Pourtant, d'autres pays, dont nos proches voisins comme la Belgique, ont déjà interdit la présence de cirques avec animaux sur leur territoire. En France, cette décision est pour l'heure actuelle laissée à l'appréciation des communes.

 

Pour agir contre les cirques qui utilisent des animaux sauvages, vous pouvez demander à votre maire d’interdire la venue de compagnies accompagnées d’animaux dans votre ville ou encore signer cette pétition lancée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

Via : Le Nouvel Obs

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING