Le Japon renonce à utiliser des chiens pour des expérimentations de produits toxiques

ADVERTISING

Le Japon a annoncé mettre un terme aux expérimentations pratiquées sur des chiens, lors de tests de toxicité et d'innocuité pour des pesticides.

 

Source : Perseides

 

Les animaux, forcés d'avaler de la nourriture contaminée par les produits toxiques, subissaient de profondes souffrances. Enfermés dans des cages dont ils ne sortaient jamais, ils vivaient un calvaire au quotidien.

 

C'est grâce au travail de l'équipe scientifique de PETA États-Unis, que le gouvernement nippon a décidé de mettre un terme à ces expérimentations. Les chercheurs de l'association ont en effet mis en lumière l'inutilité de tels tests. Les résultats obtenus ne permettent en rien de protéger la santé humaine.

 

Source : Occupy For Animals

 

Ces conclusions ont poussé le ministre japonais de l'environnement à ne plus rendre obligatoires ces expériences cruelles sur des animaux. Le Japon n'est pas le premier pays à renoncer. Avant lui, l'Union Européenne, les États-Unis et le Canada ont eux aussi dit non à l'utilisation de chiens dans ces expérimentations.

 

Source : Beagle Freedom Project

 

Pour autant, les animaux continuent d'être victimes de la science. Ils sont nombreux à être utilisés dans la recherche thérapeutique, et notamment dans le cadre du téléthon. La PETA a d'ailleurs déjà dénoncé à plusieurs reprises les conditions de vie des chiens cobayes, qui subissent de nombreuses souffrances.

ADVERTISING