La ville de Wasquehal aide la LPA de Roubaix

PUBLICITE

La ville de Wasquehal, dans le Nord, a décidé de venir en aide au refuge de la LPA de Roubaix. À l’heure actuelle, le bâtiment tombe malheureusement en ruines, et l’association, qui connaît des difficultés, ne peut plus faire face, comme le rapporte le journal La Voix du Nord.

 

Le piteux état de l’établissement n’est pas le seul problème de la LPA. En effet, la sécurité de son personnel n’est pas non plus garantie face aux chiens mordeurs, par exemple, en raison de l’absence de box adaptés. Le bâtiment a été construit en 1964, et à l’époque, il était déjà considéré comme une situation temporaire, mais rien n’a hélas été fait pour le remettre au goût du jour.

 

Source : DR

 

Pour faire face et pallier les manques que le temps a accentués, Stéphanie Ducret, maire de Wasquehal, explique :

 

Je suis attaché à la LPA et aux animaux, mon chien vient de là-bas. Cela fait des années et des années qu’on parle, mais on tourne en rond et rien ne bouge. Cette somme va aider la ville de Roubaix et la LPA à initier une rénovation/reconstruction. À un moment donné, il faut du concret. Il est vraiment l’heure de donner des conditions décentes à ces bêtes déjà traumatisées, aux salariés et aux bénévoles. Il y a une urgence, il ne faut plus se poser des questions et tourner autour du pot.

 

Chaque année, le refuge accueille environ 3500 animaux. Si les 100 000 euros investis sont bienvenus, ils ne sont hélas pas suffisants. Marion Lepage, la responsable de la LPA de Roubaix, confie en effet qu’il faudrait dix fois plus pour remettre le refuge en état. Elle conclut :

 

Si chaque commune [du département] mettait deux ou trois euros par habitant, on réunirait le budget nécessaire.

PUBLICITE