La ville de Montréal vient de condamner à mort près de 700 chiens pour une raison absurde

PUBLICITE

Avec 37 voix contre 23, les conseillers municipaux de Montréal viennent de le confirmer ce mardi 27 septembre : les Pitbulls ne seront malheuresement plus les bienvenus dans la ville à partir du 3 octobre prochain.

 

Cela faisait plusieurs mois que les deux grandes villes canadiennes, Québec et Montréal, avaient annoncé la mise en place d’une législation prévoyant l’interdiction totale de ces chiens considérés "dangereux" : American Staffordshire terrier, Staffordshire bull terrier et Pitbull terrier américain.

 

Pitbull-friendSource : The_blueboys

 

700 chiens en passe d'être euthanasiés

 

Une fois l'interdiction entrée en vigueur, les propriétaires de chiens appartenant à l'une de ces races devront acheter un permis spécial pour 150 euros et se soumettre à une vérification de leurs antécédents judiciaires.

 

Leur animal devra être impérativement stérilisé, vacciné, pucé et sera contraint de porter une muselière accompagnée d'une laisse courte lors des promenades. Les associations craignent ainsi que de nombreuses personnes avec peu de moyens ne soient pas en mesure de faire face à ces dépenses imprévues et soient forcées d'abandonner leur chien.

 

hank-pitbull-saisi-dangereux-1Source : Save Hank

 

Mais c'est surtout le sort des chiens des refuges qui suscite colère et indignation. Car selon la logique de cette nouvelle loi, tout Pitbull qui n'est rattaché à aucun foyer sera euthanasié.

 

Selon la SPCA, l'équivalent de la SPA au Québec, les refuges de Montréal abriteraient 700 chiens qui appartiennent à l'une des races visées. Et le pire, c'est qu'en rendant leur détention illégale, la législation leur interdit d'être adoptés.

 

pit-bull-ban-2Source: Pinterest

 

Alanna Devine, directrice de la SPCA à Montréal, explique au site The Dodo :

 

Il s'agit là de la mort absurde et imminente de très nombreux chiens qui pourraient très facilement être adoptés.

 

pitbull-interdiction-montreal-euthanasie-1Source : Reserved Rescue

 

"En tant que maire de Montréal, j’ai la responsabilité de protéger les citoyens", s'est justifié le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a porté cette nouvelle législation suite au décès d'une femme d'une cinquantaine d'années attaquée par un chien dont l'appartenance à une race dite dangereuse n'a d'ailleurs jamais été confirmée.

 

"Nous [ne seront pas] prêts à donner la mort sans que l’animal soit condamné"

 

Les défenseurs des animaux ont ainsi commencé à se mobiliser aux quatre coins du Canada pour évacuer en urgence les Pitbulls des refuges afin qu'ils échappent à la mort. Et dans le monde entier, des voix s'élevent pour dénoncer cette législation rétrograde qui stigmatise une catégorie de chiens.

 

pitbull-interdiction-montreal-euthanasie-2Source : PitbullsOfInstagram

 

Karen Joy Goldenberg, vétérinaire et membre du très réputé Ordre des médecins vétérinaires du Québec, a d'ailleurs confié à CBS News :

 

Premièrement, les propriétaires doivent avoir leur mot à dire sur l’euthanasie ou non de leur chien. Ensuite, professionnellement, moralement et éthiquement, je suis sûr que très peu d’entre nous seront prêts à donner la mort sans que l’animal soit condamné. C’est contraire au principe même de notre métier.

 

Le combat continue et les amis des animaux et bénévoles des refuges sont plus déterminés que jamais à tout faire pour que ces chiens quittent le couloir de la mort.

 

Pour apporter votre soutien et signer une pétition qui demande l'arrêt des discriminations à l'encontre de certaines races de chien à Montréal, cliquez ici.

 

Image de couverture : Natalie Roy

PUBLICITE