La vidéo d’un cheval cruellement traîné par un van fait le tour du Web. PETA se mobilise

ADVERTISING

Dimanche 23 juillet, une vidéo choquante a été enregistrée par une automobiliste sur la route reliant Cormeilles (Eure) et Pont-L'Évèque (Calvados). Dans cette vidéo, tournée alors que la voiture roulait lentement, on voit distinctement un cheval attaché à un van, forcé de suivre le rythme au péril de sa vie.

 

 Source : 20 Minutes

 

En plus d'être forcé à suivre le rythme, on voit clairement l'animal paniquer et tenter de se libérer de ses liens en donnant des coups de sabot dans le vent. Choquée par la situation, Mélanie, la conductrice qui a filmé la scène, a parlé au conducteur, qui a eu une réaction choquante. Elle raconte :

 

Je lui ai dit que c’était de la maltraitance, il a ri. Il a dit que le cheval allait s’habituer. Je roulais à environ 25 km/h. Si le cheval était tombé, il serait mort. Sans parler du danger pour les autres automobilistes ! 

 

Source : 20 Minutes

 

Le propriétaire du cheval s'est exprimé sur la chaîne de télévision spécialisée Equidia et a rejeté toutes les accusations de maltraitance :

 

Il a été prescrit au cheval de parcourir chaque jour cinq, six kilomètres à 10-12km/h sur le bitume. Parce que le bitume, c’est une surface plane, et que pour bien le soigner, c’est ce qu’il lui faut.

 

Les associations 30 Millions d'Amis et PETA se sont saisies de l'affaire, et sont déterminées à lever le voile sur cette affaire. Anissa Putois, membre de PETA France, déclare :

 

Si l'entretien (avec la conductrice) ne permet pas d'identifier l'écurie ou le van, on diffusera un appel à témoignages.On proposera une récompense à la personne qui permettra d'identifier le véhicule, comme nous le faisons souvent. 

 

L'animal a l'air effrayé, il est exposé à de potentiels accidents avec des voitures, sans compter les problèmes respiratoires éventuels à l'arrière du véhicule. PETA est déterminée à faire en sorte que cette personne ne puisse plus détenir de chevaux

 

 Source : Actu.fr

 

L'association 30 Millions d'Amis, de son côté, se portera partie civile devant le tribunal si des poursuites sont engagées. Elle demandera également la confiscation du cheval, qu'elle prendra en charge.

 

Le propriétaire du cheval risque des poursuite judiciaires pour maltraitance, un délit passible d'une peine maximale de deux ans de prison et de 30 000 € d'amende.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING