La terrible vidéo du chien brutalisé par un éducateur provoque la suspension du club canin

PUBLICITE

Les images ont choqué des centaines de milliers de personnes et ont conduit à la suspension des activités du club canin de Balighem, situé dans le Pas-de-Calais

 

Sur cette vidéo, rendue publique le 3 juillet et déjà visionnée plus d'1,7 millions de fois, on découvre un éducateur canin brutaliser un Berger Allemand en cours de dressage. Au milieu d'un exercice, l'homme attrape l'animal par la laisse, le fait tourner et le jette violemment contre le sol.

 

(Attention, les images suivantes peuvent choquer).

 

Sommes nous entourés de "dresseurs" ou MALADES MENTAUX.
C'est une honte….. SHAME ON YOU. Cette vidéo n'en restera pas là, dénonciation est faîte à qui de droit. (Propriétaire et HA à priori dans le nord de la France)

Posted by Gypsia Boguet on Sunday, July 3, 2016

 

Selon France 3 Nord Pas-de-Calais, les faits remonteraient au mois d'avril et le propriétaire du chien a décidé de porter plainte contre le président du club (que l'on voit dans la vidéo) pour mauvais traitements.

 

Le 9 juillet, la préfecture du Pas-de-Calais a ordonné la fermeture temporaire du club canin et prévoit sa réouverture seulement si "toutes les mesures [sont] prises afin que tout acte de mauvais traitement ne puisse se reproduire".

 

educateur-canin-maltraitance-berger-allemand-3Source : @Gypsia Boguet

 

Le président du club de Balighem sera prochainement entendu par la direction départementale de la protection des populations (DDPP), le service de la préfecture en charge du dossier.

 

Deux pétition, dont celle-ci lancée sur Change.org, ont rapidement récolté plus de 30 000 signatures en faveur de la fermeture du club canin.

 

De son côté, par chance, la chienne maltraitée se porte bien. La femelle Berger Allemand aujourd'hui âgée de 11 mois (elle avait 8 mois au moment des faits) "n'a pas gardé de séquelles de ce qui s'est passé", a indiqué son propriétaire, Kevin Sokowski, à Nord Littoral. "Là, elle est à côté de moi et elle court dans l’appart. Tout va bien pour elle".

PUBLICITE