La police perquisitionne un entrepôt et découvre des animaux en grande détresse

ADVERTISING

Le 10 mai 2017, la police indonésienne a forcé les portes d'un entrepôt avant d'arrêter un groupe de trafiquants spécialisés dans les animaux sauvages. Les malfaiteurs venaient tout juste d'arracher six de ces pauvres bêtes à leur habitat naturel.

 

warehouse_raid_eagles_indonesiaSource : IAR

 

Parmi les bêtes secourues se trouvent un loris, un chat-léopard et quatre aigles d'espèces différentes, dont l'un n'est encore qu'un aiglon.

 

Les animaux étaient enfermés dans des boîtes en carton, sans lumière ni nourriture. Hélas, la police est arrivé trop tard, et l'aiglon était déjà décédé, sans doute en raison du stress provoqué par sa capture et l'éloignement d'avec sa mère.

 

warehouse_raid_eagles_indonesia_1Source:  IAR

 

Les autorités ont également découvert les plumes d'une autre espèce d'aigle, que les trafiquants ont avoué avoir tué pour lui voler son petit.

 

L'association International Animal Rescue (IAR) a déclaré :

 

Les suspects ont d'abord nié leur implication dans la vente illégale d'animaux sauvages, mais ont fini par avouer leurs crimes après avoir été interrogé par la police.

 

Les boîtes qui contenaient les animaux étaient déjà scellées et prêtes à être envoyées à leurs acheteurs respectifs.

 

warehouse_raid_eagles_indonesia_2Source : IAR

 

C'est par l'intermédiaire d'un compte Facebook, Sale and Purchase Animal Auction Pontianak, que la police, aidés par de nombreux signalements, a pu mettre la main sur les coupables.

 

Un des hommes arrêtés est déjà connu de la justice pour des faits similaires. Les deux trafiquants risquent jusqu'à cinq ans de prison et une amende d'un peu plus de 66 000 euros.

 

warehouse_raid_eagles_indonesia_3Source : IAR

 

Les animaux saisis sont tous stressés et traumatisés. Certains d'entre eux souffrent même de blessures provoquées par leur captivité.

 

La plupart de ces pauvres bêtes ont été confiées à l'association Natural Resources Conservation (BKSDA) Centre, située dans le Kalimantan occidental. Le lori, quant à lui, a été remis à l'IAR, dans l'espoir de lui permettre de retourner dans son habitat naturel.

 

warehouse_raid_eagles_indonesia_4Source: IAR

 

Malheureusement, il ne s'agit sans doute, pour la police, que de la pointe de l'iceberg, et les autorités sont déterminées à poursuivre leur enquête.

 

Karmele L. Sanchez, directrice des programmes de l'IAR, a déclaré :

 

Nous espérons que cette opération de police enverra un message à toute la communauté pour [rappeler] que toute sorte de crime contre des animaux sauvages protégés sera sévèrement punie.

 

N'hésitez pas à aider l'IAR en cliquant ici pour faire un don.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING