La Paz : la ville envahie par des milliers de chiens errants

ADVERTISING

La Paz, capitale de la Bolivie, fait face à un problème d’importance depuis plusieurs années : ses rues sont en effet envahies par des centaines de milliers de chiens errants, comme le rapporte le site d’information RFI.

 

Source : AFP Photos/Aizar Raldes

 

Selon les dernières estimations, ce ne serait pas moins de 400 000 chiens que compteraient La Paz et la ville voisine d’El Alto. Une concentration qui amène son lot de dangers, tant sur le plan sécuritaire que sanitaire.

 

Les chiens, qui se déplacent parfois en meute, peuvent se montrer agressifs envers les humains. Leur tendance à fouiller les poubelles pour se nourrir participe à la dispersion des déchets. Mais pire encore, ils sont souvent frappés d’épidémie de rage. Ce ne sont pas moins qu’une centaine de cas de rage canine qui sont détectés chaque année en Bolivie. On compte également quelques instances de transmission à l’homme. Huit personnes en sont mortes en 2017.

 

Source : Raul Vala

 

Face à un problème d’une telle ampleur, les autorités sont dépassées. Le manque de budget est criant, et si des solutions radicales, comme l’euthanasie, ont été utilisées par le passé, ce n’est plus le cas depuis 2015, suite aux protestations d’associations de défense des animaux. Des campagnes de vaccination contre la rage sont organisées chaque année. Mais cela ne suffit pas encore, et les organisations se chargent de prendre le relais des autorités.

 

Source : Raul Valda

 

Les associations stérilisent et vaccinent bon nombre de chiens, afin de limiter tant la multiplication des individus que la prolifération de maladies. Le problème vient également des humains eux-mêmes. En effet, selon les chiffres, près de 80 % de chiens « errants » auraient en réalité un propriétaire, qui ne s’en occuperait tout simplement pas. Un changement de mentalité s’avère donc nécessaire afin d’endiguer ce problème et permettre à ces animaux de vivre enfin en paix.

ADVERTISING