La justice tranche en faveur du Marineland

PUBLICITE

La justice s’est finalement placée du côté du parc Marineland, près d’Antibes, dans l’affaire qui l’opposait à l’association One Voice. Le tribunal administratif de Grasse a en effet refusé l’expertise indépendante réclamée par l’organisation de défense des animaux.


Pour One Voice, cette décision est tout bonnement révoltante, car l’association rappelle qu’elle ne demandait pas qu’on lui confie les cétacés du parc, dont la santé est très inquiétante, mais qu’on effectue un simple examen vétérinaire. One Voice appuyait sa demande sur les rapports du Dre Ingrid Visser, qui alertaient sur l’état d’Inouq et Moana.


La présidente de One Voice, Muriel Arnal, s’insurge :


Nous ne demandions pas la Lune mais une expertise indépendante dont le spécialiste aurait été nommé par le tribunal, et dont le travail aurait été facturé à One Voice. Donc cela n’aurait pesé ni sur le contribuable ni sur personne d’autre, tout en étant dirigé entièrement par le tribunal. Nous étudions la possibilité de faire appel de cette décision.


Source : Pixabay


Malgré ce revers, One Voice a assuré qu’elle continuerait à se battre pour les orques du parc. Elle envisage la possibilité de faire appel de cette décision, et rappelle que d’autres plaintes sont toujours en cours contre le Marineland. Elle dénonce cependant :


Le tribunal a ignoré l’avis de spécialistes des orques et n’a suivi que l’avis d’un vétérinaire qui n’a aucune expertise sur les orques et ne travaille même pas dans la région de Marineland et d’une employée de Marineland qui n’est pas scientifique. Pour l’objectivité on repassera.

PUBLICITE