La Fondation Brigitte Bardot s’attaque à la corrida

PUBLICITE

La Fondation Brigitte Bardot vient de lancer une campagne contre la corrida. 969 affiches seront ainsi placardées dans 26 villes de France, pour dénoncer la souffrance des animaux lors de ces spectacles d’un autre temps.

 

L’ancienne star du cinéma français a confié au micro de BFMTV :

 

Cela fait presque 50 ans que je lutte contre toutes ces barbaries et les conséquences ridicules d’un spectacle de la mort et de la souffrance d’un animal qui ne devrait pas avoir lieu.

 

 

Pour la campagne, la Fondation BB a utilisé des images d’une corrida qui s’est tenue à Nîmes, le 14 juillet 2021, et au cours de laquelle plusieurs animaux ont été mis à mort.

 

Si les actes de cruauté sont bel et bien punis par le code pénal, la loi ne prend pas en compte les corridas, car les articles concernés « ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ».

 

Une situation souvent dénoncée par les associations, en vain. La SPA, qui avait attaqué la ville de Nîmes et plusieurs personnes impliquées dans des corridas, a même été déboutée au mois de juillet 2021.

 

Source : MaxPPP

Mais pas question pour la Fondation Brigitte Bardot de baisser les bras. Christophe Marie, directeur du pôle de protection animale de l’association, poursuit :

 

Notre rapport à l’animal évolue énormément, l’attente sociétale est forte, les politiques commencent à s’en rendre compte, mais sur le thème de la corrida rien ne bouge parce qu’on ne veut pas contrarier une tradition locale qui est implantée et défendue par quelques élus. On ne peut pas fermer les yeux sur une pratique cruelle simplement parce qu’elle est justifiée par la tradition.

 

Selon un sondage Ifop en date d’octobre 2019, demandé par l’organisation, 82 % des Français estimaient déjà à l’époque qu’aucune dérogation ne devrait pas être accordée à la corrida et que tout acte de cruauté envers un animal devait être puni.
(Image d’illustration : AFP)

PUBLICITE