La colère gronde après l’euthanasie de ces 163 singes malgré des solutions proposées par les associations

PUBLICITE

Le 19 mai 2017, la préfecture des Landes avait ordonné l'euthanasie de 163 primates, hébergés au zoo La Pinède des Singes, placé en redressement judiciaire en avril 2016 et fermé depuis. Pourtant, des solutions avaient été proposées par la Fondation 30 Millions d'amis et la Fondation Brigitte Bardot, afin d'éviter un tel massacre.

 

Source : Fondation 30 Millions d'Amis

 

La préfecture des Landes avait invoqué des raisons sanitaires, craignant une contamination de l'homme par l'herpès B, dont étaient porteurs les primates. Les autorités ont pris cette décision de manière unilatérale, sans prévenir les associations ni prendre en considération les solutions proposées, tout en allant à l'encontre du rapport de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire), demandé en avril 2017 par cette même préfecture.

 

Source : Fondation 30 Millions d'Amis

 

Aujourd'hui, les associations s'interrogent sur la légitimité et surtout l'utilité d'une telle décision. En effet, comme l'explique la Fondation 30 Millions d'Amis, les macaques de Java sont en très grande majorité porteur de ce virus, et la contamination à l'homme, qui intervient après un contact direct, par morsure ou griffure, reste malgré tout très rare. Ces constatations sont appuyées par le rapport de l'Anses, qui précise qu'aucune contamination n'a eu lieu à l'échelle des zoos du monde entier. C'est avant tout dans les laboratoires que la transmission se fait, via des Macaques crabiers et non rhésus.

 

Source : Fondation 30 Millions d'Amis

 

Autant de constatations qui laissent un goût amer aux défenseurs des animaux, ainsi qu'une impression de grand gâchis. Plusieurs sanctuaires s'étaient déjà proposés pour accueillir les primates. Seuls deux singes ont pu être sauvés, Miguel et Junior. Ils ont été transférés au refuge de l’Arche, en Mayenne, grâce à la Fondation 30 Millions d’Amis, le 9 octobre 2017. Encore en quarantaine, ils pourront rejoindre leur enclos une fois les examens vétérinaires terminés, dans deux mois.

 

Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, conclut, avec tristesse :

 

Le principe de précaution, mal appréhendé par les autorités a conduit à l’extermination de toute une population d’animaux ! C’est très triste d’autant plus que les associations de protection animale ont tout fait pour tenter de dissuader les services sanitaires, mais en vain. Alors longue vie à Junior et Miguel qui nous rappelleront toujours l’injustice perpétrée contre leurs congénères.

 

Regardez le reportage de la Fondation :

 

Via : Fondation 30 Millions d'Amis

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE