La colère d’une institutrice devant ces photos choquantes partagées par des chasseurs

PUBLICITE

C'en est trop pour Florence Juralina. Cette professeure d'anglais et candidate du Parti animaliste aux dernières élections législatives en Corse a décidé de partager sa colère suite à la diffusion de plusieurs photos choquantes montrant des mises en scène macabres d'animaux abattus par des chasseurs.

 

(Attention, certaines images sont difficiles.)

 

Tout a commencé sur le groupe Facebook Animaliste (Corse), où une photo de quatre sangliers tués et abandonnés dans le maquis a suscité l'indignation. Les membres du groupe se font alors écho de ce constat et partagent à leur tour des photos choquantes diffusées par des chasseurs corses.

 

Une laie jetée à la poubelle, des cadavres de sangliers laissés négligemment au milieu d'un près…

 

 

 

Clou du spectacle, cette image d'un sanglier mort ficelé à un arbre et "déguisé" en chasseur. "La chasse en Corse. Respect et amour des animaux autour de cette mise en scène morbide quelque part en Corse du Sud…", commente Florence Juralina sur Twitter.

 

Source : Florence Juralina / Twitter

 

 

La jeune femme s'est donnée pour mission de continuer à partager ces images afin de mettre en lumière les pratiques de certains chasseurs. Elle a ainsi expliqué à Corse-Matin vouloir "monter un dossier sur la question".

 

40 millions d'animaux abattus chaque année

 

En France, l’association Rassemblement pour une France sans Chasse (RAC) milite pour l’abolition de la chasse et propose de débuter par l'interdiction de la chasse le dimanche. Le collectif dénonce le manque d’éthique de la pratique, sa dangerosité pour les promeneurs, et son impact écologique négatif sur la nature.

 

D’après l’association, 40 millions d’animaux sont abattus par les chasseurs français chaque année. Un préjudice écologique important, aggravé notamment par l’emploi de balles en plomb responsables de saturnisme chez certaines espèces comme les canards. Le RAC pointe également les accidents de chasse qui se produisent chaque saison.

 

L'association exige par ailleurs l'abolition de la fin de la chasse à courre – qui est récemment revenue sur le devant de la scène médiatique après l'abattage d'un cerf dans un jardin privé, à la fin du mois d'octobre.

 

145 000 signatures contre la chasse le dimanche

Le poids politique des chasseurs leur permet cependant de jouir d’une certaine autorité et impunité, et ce malgré la baisse du nombre d'amateurs de chasse en France. L’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) a lancé une pétition pour demander l’arrêt de la chasse le dimanche.

 

De son côté, le Parti animaliste souhaite que les animaux « sauvages » bénéficient des mêmes droits que les animaux « domestiques » et demande l’abolition de la catégorie « nuisibles ».

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE