La Californie pourrait très bientôt en finir avec l’horreur des « usines à chiots »

ADVERTISING

La Californie (États-Unis) pourrait devenir le premier État américain à interdire les "usines à chiots", ces grands établissements de production à la chaîne de chiens en tous genres. Les femelles reproductrices, confinées dans des cages, sont utilisées pour donner naissance à des chiots le plus souvent malades, envoyés ensuite dans des animaleries et vendus à prix d'or à des clients ignorants de tout.

 

Source : Certapet

 

Jeudi 14 septembre, le gouverneur de l'État californien, Jerry Brown, a ainsi reçu une proposition de loi, rédigée par le démocrate Patrick O'Donnell. But du texte ? Obliger les animaleries à travailler de concert avec les refuges ou autres associations de sauvetage, rendant de facto caduque l'existence des usines à chiots.

 

Brian Ferguson, le porte-parole de Jerry Brown, n'a pas souhaité s'exprimer sur les intentions du gouverneur. Cette proposition de loi ne concerne pas les éleveurs professionnels, qui pourront toujours vendre leurs animaux directement à des particuliers.

 

Source : Certapet

 

Les associations de défense des animaux saluent bien évidemment le projet, qui vise à encourager les personnes intéressées par l'acquisition d'un animal à faire appel à des éleveurs agréés ou des refuges.

 

En réalité, peu d'animaleries continuent de vendre des animaux, et nombre d'entre elles travaillent déjà avec des associations pour faciliter l'adoption. Patrick O'Donnell déclare :

 

Les Californiens dépensent plus de 250 millions de dollars [210 millions d'euros] par an pour l'hébergement et l'euthanasie d'animaux dans nos refuges. Protéger les animaux qui illuminent nos vie est un effort qui nous rend tous fier.

 

Source : The Dog Files

 

Plusieurs villes de Californie, comme Sacramento, la capitale, San Francisco, ou Los Angeles interdisent déjà la vente d'animaux issus d'usines dans des animaleries. Si la proposition de loi de Patrick O'Donnell est adoptée, cette interdiction se généralisera à l'ensemble de l'État.

 

Les refuges sont peuplés d'animaux adorables qui attendent de retrouver une famille aimante. Adoptez, n'achetez pas ! Il est en effet dommage d'en faire venir d'autres au monde dans le seul but de les vendre. Les animaux ne sont pas des marchandises démodables. Adopter c'est sauver deux vies, celle de l'animal que vous accueillez chez vous, et celle de celui qui trouvera une place libre dans un refuge.

 

Si le sujet vous touche, vous pouvez aider la SPA qui gère 55 centres d’accueil en France et vous trouverez la liste de tous les refuges sur le site de 30 Millions d’Amis.

 

Via : NBC

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING