L214, l’association qui a fait fermer l’abattoir d’Alès en quelques heures

ADVERTISING

Chez Holidog, nous avons à coeur de soutenir toutes les associations qui se battent pour les animaux. Nous avons été bouleversés par l'enquête de L214 sur l'abattoir d'Alès qui a fait le tour des médias la semaine dernière. Et même si nous avons choisi de ne pas diffuser les images dans cet article tant elles sont douloureuses, il nous semblait important de faire écho à l'alerte lancée par cette association. 

*   *   *

 

Le scandale ne vous a sans doute pas échappé. L'association L214 a révélé mercredi dernier 14 octobre une enquête filmée en caméra cachée à l'abattoir d'Alès, dans le Gard.

 

Une vidéo de 4 minutes aux séquences insoutenables où l'on voit chevaux, vaches, moutons et cochons abattus dans des conditions horrifiantes.

 

Abattoir-Ales-HolidogtimesSource : @AFP, via Libération

Quelques heures plus tard, la mairie d'Alès annonçait la fermeture provisoire de l'abattoir et l'ouverture d'une enquête pour "faits d'actes de cruauté et mauvais traitements sur animaux."

 

L'association a soumis les images à un expert vétérinaire, Gilbert Mouthon, qui confirme des infractions au règlement dans les méthodes d'abattage et "des actes de cruauté". Les responsables de l'abattoir n'ont pas souhaité s'exprimer.

 

titre-enquete
Source : @L214

En quelques jours, plus de 2 millions de personnes ont visionné ces images et la pétition de L214 a recueilli 240 000 signatures.

 

Nous avons choisi de ne pas vous les montrer ici. Pour ceux qui souhaiteraient néanmoins les voir, nous vous renvoyons à la chaine Youtube de l'association.

 

*  *  *

 

Entretien exclusif avec Brigitte Gothière, porte-parole de L214, qui a accepté de répondre aux questions du Holidog Times.

 

73-manifestation-1000-vaches-Abbeville-18-02-2012Source : @L214

 

La vidéo révélée par votre association la semaine dernière a beaucoup choqué. Que répondez-vous aux personnes qui concluent qu'Alès est un cas isolé qui ne reflète pas les conditions d'abattage en France ?

 

Alès est certes un cas particulier mais il révèle les conditions générales en matière d'abattage des animaux en France.

 

Ce n'est pas la première enquête qui vient d'un abattoir français, et à chaque fois qu'on a des images, le constat est le même. On y voit des animaux terrorisés qui cherchent à fuir. Et ce n'est pas seulement un message porté par des associations de défense des animaux.

 

Pierre Hinard par exemple, ancien directeur qualité chez Castel Viande a publié un livre pour décrire l'horreur des abattoirs telle qu'il l'a côtoyée au quotidien. Je pense aussi à Anne de Loisy qui a enquêté durant 3 ans au coeur de la filière viande.

 

Nous n'avons pas d'images de tous les abattoirs de France, mais tous les rapports officiels et de nombreux témoignages montrent que les manquements à la règlementation sont monnaie courante.

 

Le Ministre de l'agriculture a promis plus de contrôle. Cela vous satisfait-il ?

 

Chaque fois que l'OAV (Office alimentaire et vétérinaire européenne, Ndlr) effectue des contrôles, la France est épinglée pour ses entraves aux règlements.

 

La réponse des officiels est toujours la même : plus de contrôles, plus de personnel, mais dans les faits la situation n'évolue guère. 

 

De plus, la plupart des gens ignorent que certains abattoirs ne sont même pas soumis à des contrôles. Les abattoirs de volailles par exemple, sont autorisés à n'avoir aucun service vétérinaire sur place. 

 

Même si on observe de nombreux manquements, les abattoirs sont soumis à une réglementation. Comment l'abattage se passe-t-il dans les abattoirs qui respectent effectivement ces règles ?

 

En vérité, nous ne savons pas à quoi ressemblerait un abattoir qui respecterait à la lettre toutes les règlementations, nous n'en n'avons jamais vu pour l'instant.

 

On voit effectivement dans notre enquête des animaux qui commencent à être saignés alors qu'ils ont repris connaissance, alors qu'ils devraient normalement être "étourdis".

 

Mais il faut réfléchir un instant à la notion d'étourdissement.

 

L'étourdissement est pratiqué avec un pistolet à tige perforante (pour les chevaux et les bovins). Ce n'est pas un geste doux. C'est un geste technique difficile à réaliser qui consiste à perforer la boîte crânienne en un endroit précis et à endommager le cerveau de l'animal. C'est une blessure lourde qu'on lui inflige.

 

Ce n'est pas un simple mouchoir de chlorophorme que l'on vient délicatement déposer sur les naseaux de l'animal.

 

En bref, il faut se méfier du discours rassurant autour de l'étourdissement. Les animaux ne viennent pas se suicider dans les abattoirs, il faut toujours les contraindre avec violence.

 

Que répondre aux amis des animaux qui ont été bouleversés par ce qu'ils ont vu dans votre vidéo mais qui ne sont pas prêts à arrêter de consommer de la viande du jour au lendemain ?

 

Je les encouragerais à essayer des nouvelles recettes dès qu'ils le peuvent.

 

Chaque fois que l'on mange végétarien ou végétalien, c'est un pas de plus, ce sont des animaux épargnés, c'est une victoire.

 

Essayons de nous lancer des petits défis, découvrons de nouvelles façons de manger. La gastronomie est aussi végétale ! Chaque petit pas est une victoire pour les animaux.

 

*   *   *

 

L214 compte aujourd'hui près de 8 000 adhérents et sa page Facebook rassemble plus de 300 000 personnes. L'association n'en est pas à son premier coup médiatique.

 

Son crédo : enquêter et faire la lumière sur ce qu'endurent les animaux loin des regards. Pour amener le débat.

 

20150804-sauvetage-cochons-07Source : @L214

 

L'association a notamment déjà lancé l'alerte sur le broyage des poussins, les conditions terribles d'élevage des lapins ou encore la production du foie gras.

 

À chaque fois, des images fortes tournées en caméra cachée dans des entreprises françaises qui nous mettent face aux conditions réelles que subissent les animaux dans notre pays.

 

L214 a également lancé l'initiative VegoResto qui recense tous les restaurants de France proposant une alternative végétalienne à leurs clients.

 

Si vous souhaitez en savoir plus et soutenir le travail de L214, c'est par ici.

 

ADVERTISING