L214 : enquête sur le transport des veaux

ADVERTISING

L’association L214 a publié au mois de mars 2020 une vidéo pour dénoncer les conditions de transports des veaux nourrissons de l’Irlande jusqu’aux Pays-Bas, comme le rapporte le site de la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

L’organisation, épaulée par Eyes on Animals, a ainsi dévoilé la situation cruelle vécue par les animaux durant leur voyage de près de cinquante heures. Faim, soif, maltraitance… Les animaux subissent les pires avanies, dans l’indifférence des autorités françaises et européennes. L214 a notamment filmé le comportement inacceptable de plusieurs employés du centre de tri de Couville, dans la Manche. Les veaux y sont frappés à coups de pied et de bâton afin de les faire avancer.

 

Face à la violence des images, les deux associations réclament des actions immédiates, surtout en cette période troublée et difficile. En effet, L214 estime que le transport d’animaux devrait être purement et simplement suspendu – à défaut d’être interdit pour de bon – en raison de la pandémie de Covid-19.

 

Le transport des veaux nourrissons sur de longues distances est intolérable d’une manière générale, mais qu’il soit maintenu en cette période à haut risque, c’est de l’inconscience !

 

 

Sébastien Arsac, cofondateur de L214, poursuit :

 

Alors que les citoyens sont invités à la plus grande vigilance et au confinement, quand la plupart des entreprises doivent restreindre ou suspendre leur activité, les longs transports d’animaux – absolument non essentiels – se poursuivent au détriment de la sécurité de tous et de la protection des animaux.

 

Les veaux en partance d’Irlande seront engraissés dans des élevages intensifs aux Pays-Bas, avant d’être abattus à l’âge de six mois. Les conditions de transport sont rendues d’autant plus difficiles par la crise sanitaire que traversent l’Europe et le monde. En effet, les contrôles aux frontières allongent la durée du voyage et ne permettent pas toujours aux animaux de pouvoir manger et boire lorsqu’il le faut. La poursuite du transport d’animaux met aussi en danger la santé humaine, en faisant voyager potentiellement le virus sur les animaux et le matériel.

 

La Fondation 30 Millions d’amis, comme L214, réclame des mesures immédiates pour mettre un terme à ces transports honteux.

ADVERTISING