Gironde : une trentaine d’animaux sauvés

ADVERTISING

Une trentaine d’animaux ont été secourus à Saint-Sulpice-de-Guilleragues, en Gironde, par la SPA, la gendarmerie et la Direction départementale de la protection des populations (DDPP), comme le rapporte le journal d’informations 20 Minutes. Une première plainte avait été déposée par la SPA quelques mois plus tôt à Mérignac, suivie par une seconde à la fin du mois de février 2021.

 

Mardi 3 mars 2021, les membres de l’association ont découvert les animaux détenus dans des conditions particulièrement insoutenables. L’un des bénévoles confie :

 

Les conditions de vie des animaux étaient catastrophiques, dignes d’une époque ancienne.

 

UNE QUINZAINE DE CHIENS, UNE DIZAINE DE CHATS ET DES NACS SAISIS

Sollicités Samedi 27 Février 2021 par une enquêtrice…

Publiée par Association « Vénus » sur Mardi 2 mars 2021

 

L’association a retrouvé une quinzaine de chiens, neuf chats, une poule, un pigeon paon, un cochon d’Inde, trois lapins, une tortue d’eau et même un chinchilla. Ils appartenaient à la famille qui occupait la demeure, dans un état de délabrement important. L’odeur, à l’intérieur, était particulièrement insoutenable. Laurent Blanchard-Talou, trésorier de l’association Vénus, confie :

 

Ce n’est pas la première fois qu’il y a une saisie chez eux. Je ne serais pas étonné que dans un mois, ils en aient récupéré de nouveaux. Tant qu’il n’existe pas de fichier permettant de recenser toutes les personnes déjà condamnées ou sous le coup d’une interdiction de détention d’un animal, ils pourront toujours en acheter ou récupérer des dons.

 

Les animaux ont été recueillis par la SPA. Ils devraient être placés en famille d’accueil dès que possible. L’un des membres de la famille incriminée était par ailleurs déjà sous le coup d’une interdiction de posséder des animaux.

 

(Image d’illustration : Association Vénus)

ADVERTISING