Jura : le corps de cinq chiens retrouvés

PUBLICITE

Les corps de cinq chiens, tués par balle, ont été retrouvés par une équipe de spéléologues dans un grouffre à Mournans-Charbonny (Jura), comme le rapporte le journal Le Progrès. La triste découverte a eu lieu à la fin du mois de décembre 2021.


Michel Menin, le président du comité départemental de spéléologie du Jura, explique :


Des spéléologues belges ont découvert les cadavres cinq chiens tués par balles à l’entrée d’un gouffre à Mournans-Charbonny, près de Champagnole. Ils nous ont prévenus, nous avons déposé plainte à la gendarmerie de Nozeroy. Les corps ont été extraits par le peloton de gendarmerie de montagne.


Pour lui, il s’agit plus d’un problème de pollution que d’entrave. Michel Menin explique que l’eau qui s’infiltre dans le gouffre rejoint directement plusieurs sources sans aucune filtration. La présence de cadavres d’animaux pose donc un réel problème. S’ajoutent à cela la maltraitance et l’acte de cruauté envers les chiens.


J’imagine qu’ils se trouvaient dans un enclos. La personne qui les a abattus a sans doute tiré dans le crâne du premier, puis les autres se sont affolés et il les a visés où il a pu. Vraisemblablement faute d’éclairage, il les a jetés à l’entrée du gouffre.



Les chiens, qui n’étaient ni tatoués ou pucés, étaient des chiens de chasse. Le choix du lieu où les cadavres ont été déposés n’est sans doute pas un hasard.


Ce gouffre a des caractéristiques géologiques rares. Il est à l’intérieur d’une fracture tectonique, une crevasse à flanc de montagne. Mais il ne présente pas de particularité paysagère spectaculaire. Il n’est donc pas très visité. Peut-être une fois tous les deux ou trois ans.


Il ajoute :


De plus, même par temps de canicule, la température ne dépasse jamais les dix degrés. Ce qui fait que la décomposition ne se fait pas normalement. Pour toutes ces raisons, il va être difficile de dater le décès des chiens.


En 2018, d’autres restes de chien avaient été découverts, mais la raison de leur présence dans le gouffre n’avaient jamais été élucidée. La gendarmerie a ouvert une enquête pour tenter de faire la lumière sur cette nouvelle affaire.

PUBLICITE