Interview de Willy Schraen sur la chasse

ADVERTISING

Le président de la Fédération Nationale de Chasse, Willy Schraen, s’est exprimé au micro de France Inter le 27 avril 2021. Son intervention fait suite à la campagne de publicité lancée par les chasseurs quelques jours plus tôt.

 

Willy Schraen entend défendre sa passion à travers des affiches faisant la promotion de la chasse, mais également à travers des spots de publicité diffusés à la télévision.

 

C’est ce que nous vivons, être heureux, à la chasse dans la nature : la chasse rend heureux. C’est le cas, malgré les gens qui nous critiquent, qui sont des gens haineux.

 

Source : Facebook

 

Concernant la pratique de la chasse en elle-même :

 

On a fait bouger beaucoup de lignes, c’est quelque chose qui était resté en marge, c’était une erreur. Je pense qu’il ne faut surtout pas toucher aux traditions, c’est le sel de la France : qu’est-ce qu’il y a de plus normal que de voir une meute de chiens qui court derrière un cerf ? Il faut expliquer, simplement.

 

Willy Scraen est sur tous les fronts. Il défend également la chasse à la glu, épinglée quelques semaines plus tôt.

 

C’est une chasse traditionnelle pratiquée sans armes à feu, c’est ce qui a fait l’évolution de l’être humain, qui a fait que nous sommes descendus d’un arbre parce qu’on a convoité à un moment le monde animal. C’est même pas tuant, c’est 5000 personnes qui prennent une trentaine de milliers d’oiseaux par an. C’est basique : si on commence à dire que de tuer un animal et de le manger, c’est pas normal pour nous, ça va devenir compliqué pour l’espèce humaine rapidement.

 

 

Il en profite pour s’en prendre à Brigitte Bardot, qui a lancé de son côté sa propre campagne contre la chasse.

 

C’est quand même une dame raciste, homophobe, qui maintenant stigmatise les chasseurs. La dernière fois qu’on a mis des visages sur des affiches, c’était sous l’occupation !

 

(Image d’illustration : RTL)

ADVERTISING