Interdiction de la chasse au renard de nuit en Moselle

PUBLICITE

Clap de fin pour la chasse aux renards la nuit, en Moselle. Le tribunal administratif de Strasbourg a pris une décision radicale le 10 janvier 2018, en interdisant la pratique nocturne de cette chasse pourtant autorisée en 2016 par le préfet de Moselle.

 

Celui-ci avait ainsi répondu positivement à la demande de la fédération départementale des chasseurs.

 

Cette fois, ce sont les associations de défense du renard qui ont su tirer leur épingle du jeu. Chaque année, ce sont près de 10 000 animaux qui sont ainsi abattus.

 

Un massacre que de nombreuses organisations, à l'image de la Ligue de Protection des Oiseaux ou de l'Association de Protection des Animaux Sauvages, dénoncent depuis longtemps.

 

Source : Aveve

 

Pour appuyer sa décision, le tribunal de Strasbourg a fait savoir qu'aucune étude ou enquête ne justifiait sérieusement la menace présumée que faisait peser le renard roux sur l'environnement et sur l'homme.

 

L'arrêté du préfet a ainsi été abrogé. La question de la chasse au renard avait également mobilisée le grand public. Une pétition, riche de 36 000 signatures, avait ainsi demandé l'arrêt de la chasse nocturne.

 

Source : Photo de Nature

 

Le renard est en réalité un précieux atout. En s'attaquant aux petits rongeurs porteurs de tiques, il devient un rempart contre la maladie de Lyme, et protège les récoltes.

 

Pourtant, chaque année, près de 500 000 renards roux sont abattus, en vertu du statut de "nuisible" qui lui est attribué. Un statut d'ailleurs dénoncé par l'association Rassemblement pour une France sans Chasse :

 

D’un point de vue écologique, le statut « nuisible » est sans aucun fondement. Toutes les espèces possèdent une place et un rôle, aucune n’est nuisible, chacune participe à l’équilibre des écosystèmes. Ce classement permet de détruire ces animaux toute l’année, donc même pendant la période de reproduction et d’élevage des jeunes !

 

Via : France 3

 

PUBLICITE