Indre : une cagnotte pour sauver 130 vaches de l’abattoir

PUBLICITE

Jean-François Goumain, un éleveur malheureusement criblé de dettes, est sous la menace d’une liquidation judiciaire, comme le rapporte le site d’informations France 3. Ses 130 vaches risquent l’abattoir en juillet si la situation ne s’améliore pas.

 

 

Jean-François Goumain croule sous près de 430 000 euros de dettes. Il a été victime, en 2013, d’une arnaque qui lui a coûté cher :

 

Un marchand nous a vendu un aliment soi-disant révolutionnaire, qui allait transformer dans la panse de la vache pour qu’elle rumine mieux. Mais c’était beaucoup trop riche en urée, qui a fait avorter 15 vaches.

 

Cette année-là, aucune vache ne produit de lait, et les recettes s’effondrent. Les vaches tombent malades et ne sont pas soignées, faute de moyens et de traitement. Le label « C’est qui le patron ? » est retiré à l’éleveur en raison de l’état de ses bêtes. Le chiffre d’affaires mensuel passe de 17 000 euros à 4000 euros.

 

Source : Céline Durchon/France 3 Centre-Val de Loire

 

Alors, pour tenter de sauver son exploitation et son cheptel, Jean-François Goumain a décidé de lancer une cagnotte en ligne. Plus de 60 000 euros ont déjà été récoltés au moment de la rédaction de cet article. Pour prouver sa bonne foi, Jean-François Goumain est tout à fait prêt à faire visiter sa ferme. Il a, de son côté, entrepris des modifications en passant notamment l’exploitation « en herbe », ce qui coûte moins cher pour nourrir les animaux, qui ont « repris de l’état », selon les dires de l’agriculteur.

PUBLICITE