Incendies en élevages : le lourd bilan révélé par L214

incendie élevage
ADVERTISING

Au mois de janvier, l'association de protection animale L214 a publié un rapport accablant sur les incendies ayant eu lieu en élevage durant l'année 2017. Des chiffres qui donnent le tournis, des morts passées sous silence, c'est la dur réalité derrière les élevages de viande.

 

Selon l'association, plus de 200 000 animaux auraient péri dans des incendies ayant eu lieu dans des élevages, en 2017.

 

incendie élevageSource : L214

 

Trop souvent relayés au rang de faits divers, ces catastrophes coûtent pourtant la vie à des centaines de milliers d'animaux. Si L214 reconnaît que les incendies sont des accidents, ils révèlent pourtant un "manque flagrant de sécurité". Les animaux qui vivent souvent dans des conditions inadaptées, voire déplorables, ne sont pas protégés face à ces feux violents.

 

L'association pointe notamment du doigt le "ton laconique et dépourvu d'émotions" employé par la presse lorsqu'il s'agit de relayer ces informations, mettant trop souvent l'accent sur les pertes engendrées et la valeur pécuniaire des animaux.

 

Mais pourtant, les chiffres sont là pour parler d'eux-même :

 

  • 52 élevages brûlés
  • 151 430 poulets et poussins
  • 22 000 canards
  • 41500 pintades et pintadeaux
  • 6590 truies, cochons et porcelets
  • 449 vaches, veaux et génisses
  • 797 brebis, béliers et agnelles
  • 1621 chèvres

 

Soit au total 224 387 animaux ayant perdu la vie, brûlés ou asphyxiés, en 2017 dans des élevages touchés par les incendies, autrement dit "13% des 3 millions d'animaux terrestres tués chaque jour en France dans les abattoirs".

 

Les associations telles que L214 déplorent notamment le manque de moyens mis en oeuvre pour protéger et sauver ces animaux exposés et en danger, ainsi qu'un manque certain de compassion vis-à-vis des pertes animales.

 

ADVERTISING