Ils volent le chien d’un aveugle. Et le lui rendent le lendemain, avec un mot d’excuse

ADVERTISING

En février dernier, à Pékin, un homme aveugle s'est fait voler son chien-guide alors qu'il se promenait. L'affaire a provoqué l'emballement des réseaux sociaux et le lendemain, l'animal était rendu par les voleurs avec un mot d'excuse autour du cou.

 

blind-mind-dog-reunited-thieves-1Source : @SCMP 

 

Le lundi 22 février, des hommes circulant dans un van gris dérobent un Labrador noir qui sert de guide à Tian Fengbo, un masseur pékinois aveugle de 47 ans.

 

Ce matin-là, c'est l'un de ses assistants qui est descendu promener le chien. Les voleurs s'arrêtent à sa hauteur et tractent brusquement l'animal dans le véhicule avant de filer.

 

blind-mind-dog-reunited-thieves-3Source : @SCMP 

 

Tian Fengbo, ravagé par la perte de son compagnon, partage alors son histoire sur les réseaux sociaux.

 

"J'ai perdu la vue dans un accident et j'ai traversé beaucoup d'épreuves. Mais maintenant que Qiaoqiao est partie, j'ai l'impression que quelque chose de lourd bloque ma poitrine. J'ai l'impression d'avoir perdu une amie proche" explique-t-il.

 

blind-mind-dog-reunited-thieves-4Source : @SCMP 

 

Rapidement, l'affaire fait grand bruit sur l'internet chinois et notamment sur Weibo, le réseau social le plus utilisé dans le pays. Les internautes affichent massivement leur soutien au masseur et la peine du pauvre homme est même relayée par les plus grands médias internationaux.

 

Cet emballement médiatique n'échappe pas aux ravisseurs qui décident, dès le lendemain, de retourner la chienne à son humain. Tian Fengbo voit ainsi Qiaoqiao, sa fidèle amie, revenir seule à son cabinet… Autour de son cou, un mot d'excuse : "S'il vous plaît, pardonnez-nous".

 

blind-mind-dog-reunited-thieves-2Source : @SCMP 

 

Selon le masseur, Qiaoqiao se porterait bien et se serait vite remise.

 

À Pékin, on compterait seulement une dizaine de chiens d'aveugle et c'est très certainement pour cette raison que l'affaire du vol de Qiaoqiao a fait autant de bruit.

 

Le vol de chien, pratique courante en Chine

 

En Chine, les vols de chiens sont malheureusement monnaie courante. De nombreux ravisseurs gagnent ainsi leur vie en revendant les pauvres animaux aux producteurs de viande.

 

Chaque année pour le solstice d'été, des milliers de canidés sont abattus pour servir de repas à l'occasion du tristement célèbre festival de Yulin, devenu symbole du commerce de la viande de chien. Une pétition rassemblant plus de 4,4 millions de personnes demande la fin de ce tragique festival. Vous pouvez ajouter votre voix ici.

ADVERTISING