Ils ouvrent une boîte en bois délabrée et découvrent un animal terrifié

ADVERTISING

Une petite femelle orang-outan de trois ans, prénommée Isin, a été découverte enfermée dans une boîte en bois étriquée, dans un petit village de Bornéo occidental, en Indonésie. L'homme qui la détenait explique l'avoir trouvée sur ses terres, non loin d'une plantation d'huile de palme.

 

Source : IAR

 

Le sort de la mère de la petite femelle est inconnu, mais il est fort probable qu'elle ait été tuée par les villageois, considérée comme une menace, explique Lisa Key, chargée des relations publiques à l'association International Animal Rescue (IAR). Elle poursuit :

 

Les gens dans les villages reculés qui n'ont jamais rencontré d'orang-outan par le passé seront bien évidemment effrayés, et prompts à la panique lorsqu'ils font face à un animal sauvage si imposant, surtout, si [la mère] errait sur leur terrain et causait des dégâts à leurs plantations. On a de nombreux exemples, par le passé, où les gens ont réagi avec violence envers les orangs-outans sauvages – c'est pour ça que c'est si important pour notre équipe d'éduquer les gens et de leur apprendre des manières alternatives pour faire face à eux.

 

Source : IAR

 

Isin a hélas très certainement été témoin de la mort de sa mère. Lisa Key confie :

 

L'expérience d'être capturée, puis mise dans une boîte a dû être traumatisante, surtout pour un jeune animal sauvage qui a perdu sa mère et qui est placé dans un environnement complètement étranger, exposé à des sons et des images étranges et terrifiantes.

 

Source : IAR

 

Lorsque les sauveurs de l'IAR sont arrivés, ils ont commencé par démonter la cage en bois, sous les yeux des villageois. La petite Isin semblait si terrifiée et abattue. L'animal, un peu agressif, a reçu un sédatif pour que les bénévoles de l'IAR puissent le transporter. Avant de quitter le village, les membres de l'association ont rappelé aux habitants qu'il était parfaitement illégal de garder un orang-outan sauvage en captivité.

 

Source : IAR

 

En temps normal, les bébés orangs-outans restent avec leur mère jusqu'à 6 ou 7 ans. Dans le cas d'Isin, elle sera placée dans un centre de réhabilitation, après une période de quarantaine. L'IAR compte plus de cent orangs-outans, qui, pour certains, pourront retourner à l'état sauvage.

 

Source : IAR

 

Karmele Llano Sanchez, membre de la branche indonésienne de l'IAR, conclut :

 

Il est absolument vital que la racine à l'origine du problème soit réglée – la destruction effrénée de la forêt –, si nous parvenons déjà à endiguer le déclin de la population d'orangs-outans dans la nature.

 

Source : IAR

 

Via : The Dodo

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l'alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

ADVERTISING